Oliver Page et les tueurs de temps T2, Desberg et Griffo efficaces

Ce tome 2 avait été annoncé deux mois après la sortie du 1. Oliver Page et les tueurs de temps est une aventure spatio-temporelle signée par un redoutable duo, Desberg et Griffo au dessin. Et comme Desberg est un maître en scénario il fallait bien se douter qu’il baladerait son lecteur dans tous les recoins d’un monde où ce qui semblait simple cachait quelques surprises de taille. Un Indiana Jones obstiné, une entité vicieuse qui fait son nid là où il ne faut pas et une belle blonde qui a mis sa main à couper au profit de sa traque, on découvre la tombe et le trône gravé d’un roi inconnu accompagné de trois bagues sur une main momifiée. De là à en déduire qu’il y a un mystère de taille, il y a deux albums.

Oliver Page et les tueurs de temps Londres sous Victoria, Oliver soigne la blonde inconnue, Shayne qui passe son temps depuis le futur à tenter de détruite des parasites qui envahissent les humains. Il lui explique comment tout a commencé, la tombe, Beatriz dont il est amoureux, le trône en réalité une machine à voyager dans le temps. Sir Prown qui a commandité l’expédition prépare une conférence de presse. Shayne déclare à Oliver que la main momifiée est la sienne et que les trois anneaux sont une arme pour détruire l’entité parasite. Un peu perdu Oliver retrouve Beatriz au moment où le parasite l’envahit. Il peut se séparer en plusieurs parties et se multiplier.

On est pris par le côté glauque, très SF de cette histoire qui va tourner en boucle car comment détruire le parasite, sorte de ver gluant qui s’introduit par les narines, les oreilles. Berk. Et puis il y a le moyen qu’Oliver met en œuvre pour faire de l’argent. Quoi de mieux que d’acheter des toiles d’inconnus de l’époque, Gauguin ou autre Monet pour les revendre au XXIe siècle ? Le rêve. Tout se tient, même des croisements inévitables de doubles et de retours dans le passé de plus en plus tôt. Reste qu’il y a suspense, bien sûr et pourquoi pas une suite avec le couple Oliver-Shayne ?

Oliver Page et les tueurs de temps, Tome 2, Glénat, 14,50 €

Oliver Page et les tueurs de temps