El Boxeador, superbe double face

Une œuvre qui en met plein la vue, c’est le cas de le dire, majeure, qui repose sur la vie et la carrière de deux boxeurs que tout oppose mais qui sur le ring vont trouver face à face leur vérité. El Boxeador est une œuvre ambitieuse, baroque de Manolo Carot et Rubén del Rincon. Un album qui s’inverse quand on arrive au milieu des pages et demande de repartir dans l’autre sens du début pour découvrir le second personnage. Deux couvertures, une astuce déjà vue dans le genre mais qui permet une grande liberté éditoriale, voire graphique. On atteint une authentique envolée romanesque, de très haut niveau soulignée par un rouge éclatant qui scande les coups reçus et donnés par les deux champions en quête de leur vérité.

El BoxeadorCôté face, un bourge à belle gueule qui se retrouve dans une salle de boxe, c’est le déclic pour Hector. Pas vraiment des types de la haute son entraineur borgne ou le coach du Delorean Boxing Club. Hector se donne à fond et apprend vite. Sa famille lui en veut, son père est un abruti violent ex-champion olympique. Hector s’accroche et monte sur le ring. Son premier combat il le gagne. Ses rapports avec Yassif son entraîneur deviennent très personnels. Côté pile, Rafa dans la même salle de sports mais pas du même monde. Pas un sou il va faire des petits boulots pour apprendre à boxer. Il a un don et son père adorait la boxe. Un jeu de jambes inné, des aventures sentimentales et Yassif qui est stupéfait devant la puissance de Rafa. Pas très futé Rafa qui n’écoute pas les conseils de son amie Béa. Yassif veut battre Rafa qui découvre sur le ring un certain Hector. Mais Rafa va être victime d’un combat truqué. Il se retrouve en prison.

El BoxeadorDeux destins qui n’en feront qu’un et où chacun joue sa peau. Rafa et Hector sont unis pour le pire et peut-être le meilleur au final. Où sont les limites, où doit-on comprendre qu’il faut s’arrêter ?Une progression dramatique d’une rare force que le dessin de del Rincon rend magnifique, émouvant. El Boxeador est un des grands moments de cette année 2018. La mise en page, le découpage sont aussi des plus incontournables pour ce livre impressionnant. Une explosion dans tous les sens du terme. Et en plus un bel ouvrage à l’italienne.

El Boxeador, Éditions du Long Bec, 32 €

El Boxeador