Réincarnations, mystères et philosophie

Des documents enfermés dans un curieux coffret par un moine anglais au XIIIe siècle, une fondation qui recherche tous les objets un peu bizarre, une chercheuse débauchée pour travailler sur le sujet, Réincarnations est signé par Corbeyran et Horne au dessin. On sent qu’on est parti pour une série qui associe mystères scientifiques et philosophiques.

RéincarnationsQuand dans des ruines pendant des travaux à Londres on découvre un coffret en bois qui contient des parchemins, les appétits de la fondation Kendall s’aiguisent. Comme aussi pour les talents de la récente diplômée d’épistémologie (l’étude critique des sciences), Jasira qui va accepter le pont d’or que lui fait la fondation. Sauf que travailler pour Kendall peut être dangereux. C’est sur une île que se trouvent les laboratoires et une poignée de chercheurs tous plus ou moins à problèmes. L’idée du moment est de vérifier si la réincarnation de personnages célèbres dont Roger Bacon, le moine au coffret est possible.

On a un peu de mal à intégrer le scénario qui part dans plusieurs sens. Histoire, espionnage, polar, fantastique, théories scientifiques, il faudra attendre le prochain tome pour s’y retrouver vraiment. Côté dessin c’est aussi un peu froid, figé par moment. Le tout se laisse découvrir mais sans convaincre.

Réincarnations, Tome 1, La Fondation Kendall, Delcourt, 19,99 €

La Fondation Kendall