Le Premier miracle, le mystère des pyramides

Didier Convard ne baisse par la garde et est très présent dans l’actualité des nouveautés. Il a signé une nouvelle collection dans la lignée du Triangle Secret, Rectificando, et cette fois, avec Olivier Brazao au dessin se lance dans un thriller ésotérique, Le Premier miracle d’après le roman de Gilles Legardinier. Autant dire qu’on va retrouver des thèmes qui ont toujours été les favoris de Convard et qu’il maîtrise à merveille, comme l’alchimie. Benjamin Horwood, spécialiste des sciences occultes va se retrouver embarqué dans une aventure où les services secrets sont de la partie car des sites archéologiques internationaux sont pillés. Mais pourquoi et que cherche-t-on ?

Le Premier miracle

Dans le Montana, le riche collectionneur d’art, Kuolong est assassiné par un certain Nathan à qui il doit montrer un mystérieux objet, le miroir d’Arrapha. Un miroir qui posséderait une mémoire, celle du premier miracle. En Bourgogne, Benjamin savoure ses vacances quand Karen Holt, agent du gouvernement, vient le chercher. On veut le voir en haut lieu à Londres. Il a écrit avec professeur Wheelan une thèse sur la fascination des dictateurs pour les objets ésotériques. Wheelan est mort alors qu’il enquêtait pour le service sur de mystérieux évènements. Le service date de la seconde guerre mondiale et voulait savoir pourquoi les nazis s’appropriaient des reliques et objets sacrés. Karen et Benjamin se rendent sur le dernier lieu visité, l’église de la Holy Trinity. Les voleurs savaient ce qu’ils cherchaient, un objet de forme pyramidale et un coffret.

Le Premier miracle

Convard tire doucement le voile qui va permettre de comprendre l’intrigue. Une page de manuscrit arrachée, bible des alchimistes où on avait aussi le dessin d’une pyramide, le puzzle se reforme avec la seconde guerre mondiale en toile de fond et pour cause. Un petit voyage au Mexique, les notes du professeur Wheelan, on colle aux basques du duo passionné par tous les indices, les rebondissements que distille Convard. Une enquête un peu dans le style du Da Vinci Code et d’Indiana Jones à laquelle va se joindre l’ex-petite amie de Benjamin qui avait travaille sur sa thèse. Mais ce ne sera pas sans risques et découvertes étonnantes, cette quête. On regrette un peu que le dessin soit légèrement figé. Sinon, efficace ce premier tome.

Le Premier miracle, Tome 1, Glénat, 15,50 €

4.5/5 - (13 votes)