Nouvelle Chine, mais pas des nuits câlines

Ceux qui s’en souviennent feront peut-être un parallèle avec le film de Jean Yanne Les Chinois à Paris sorti en 1974. A revoir d’ailleurs. Car Nouvelle Chine certes se passe à Berlin mais a des points communs avec la comédie de Yanne où l’Europe était envahie par Mao. Clarke date même son album de 1975, un polar politique, idéologique, bien balancé et qui a un rapport direct post-pandémie et si des fois les vaccins avaient été un piège pour maîtriser les populations, les asservir ? Un noir et blanc grisé sur un scénario finalement assez classique, gentil, méchant, manipulations, résistance, un flic borné. Le choix de l’Allemagne n’est pas neutre non plus, Petit Livre Rouge en souvenir de Mein Kampf ?

Nouvelle ChineEn août 1975, Gehrig a fait sauter le train Beijin-Berlin et tué deux ministres du parti de la République de Chine. Il fait son auto-critique condamné à la prison à vie. En novembre de la même année, Viktor le flic rejoint son ami Jörgen du politburo chinois. Un tueur en série sévit à Berlin, 7 victimes et les occupants chinois s’agacent. On lui donne un adjoint à Viktor, Schneider. Elles ont toutes le même âge et ont été découpées en morceaux, les organes disposés autour d’elle. Une victime de plus mais les Chinois bouclent le périmètre car la Chine règne en maître sur l’Allemagne et l’Europe. Le commissaire Zhang Jhin laisse quand même Viktor enquêter mais vite ce qui lui permet de trouver des indices. Qui mettent l’inspecteur sur une piste. Viktor a un problème affectif avec sa fille après avoir perdu sa femme. Elle est dans la résistance.

Nouvelle Chine

Une réécriture de la grande histoire, le Tibet devient chinois en 1950, Mao vire la France de l’Indochine qui pourtant alliée à l’Angleterre part en guerre. Mais un virus chinois dont le vaccin l’est aussi rebat les cartes. Les Américains ferment leurs portes et le virus décime la population. Occupation chinoise et mise au pied idéologique. Quelques rares libertés pour la forme mais quel avenir possible ? Un mélange bien tourné qui là encore rappelle la France occupée de 40. Excellente mise en images de Berlin sous la pluie en permanence ou la neige, un trait de Clarke qu’on apprécie, sincère et efficace.

Nouvelle Chine, Soleil Quadrants, 17,95 €

4.8/5 - (5 votes)