Morphée et les fantômes de Virginia

VirginiaLa guerre de Sécession, un homme, Doyle, tireur d’élite qui sur ordre abat un général mais tue aussi sa petite fille qu’il serre contre lui, une histoire de fantômes, de haine et de peur. Virginia c’est le récit du combat d’un homme contre sa nature, son passé et ses souvenirs qui le hantent. Doyle fuit et traîne son histoire à ses basques. Il se souvient et se drogue pour oublier, prêt à tuer encore pour de la morphine. Doyle parcourt le Sud et accumule les ennuis, mortels.

Pas un western ce Virginia de Séverine Gauthier et au dessin de Benoît Blary. Certes on est en 1863, les Colt sont de sortie mais dans un contexte très contemporain. Les héros sont fatigués d’avoir tué. Le remords rend Doyle fou.

La montée en puissance du récit, accompagné de rares couleurs dont le rouge bien sûr, accroche l’esprit. Doyle a le regard perdu et vague des hommes revenus de tout. Étonnant et prenant ce premier album bien écrit. Blary a cerné les personnages par un trait fin et expressif . Trois tomes sont prévus pour tout savoir et comprendre de Virginia, balade en Louisiane au pays des morts.

Virginia, Tome 1, Morphée, Casterman, 14,95 €