Bowie à la Philarmonie, un album photo chez Glénat plus une exposition à la galerie

C’est un mythe, un phénomène musical, artistique, un acteur atypique. David Bowie a marqué de son empreinte les années soixante-dix. Génie créatif, Bowie était aussi un monument sur scène. Il suffit d’avoir eu la chance de l’avoir vue une fois pour en rester à jamais marqué. Bowie est à l’honneur. L’exposition Bowie au Victoria et Albert Museum de Londres en 2013 s’installe à la Philharmonie de Paris. A cette occasion Glénat publie non seulement un livre qui fera date, Bowie par Duffy, 5 séances photos mais propose aussi une exposition Galerie Glénat à Paris de tirages inédits à vendre et signés pour certains du 12 mars au 7 avril.

Bowie par DuffyBowie par Duffy, Cinq séances photos 1972 – 1980 est un retour sur la carrière de la rock star et sur son rôle de pionnier. Brian Duffy a défini la photographie des années 1960. Il était aussi célèbre que les stars qu’il a photographiées. Avec David Bailey et Terence Donovan, le « Trio terrible » selon le Sunday Times, il est reconnu comme l’un des grands novateurs de la photographie de mode, un style qui a révolutionné la photographie dans la mode, plus encore l’industrie de la mode.Les plus célèbres photographies de Duffy datent des années 1970, parmi lesquelles la pochette révolutionnaire et emblématique d’Aladdin Sane, une prise de vue qui est entrée dans l’histoire sous le nom de Mona Lisa of Pop.

Le photographe et la rock star ont collaboré sur quatre autres projets : Ziggy Stardust, The Man Who Fell to Earth, Scary Monsters (and Super Creeps) et Lodger. Ils ont travaillé ensemble lors des années phares de David Bowie, quand le roi du glam rock s’est débarrassé de cette image, ce que Duffy a su immortaliser en photos. Écrit par Kevin Cann, le biographe de Bowie, Duffy par Bowie – cinq séances photos fourmille d’anecdotes et de commentaires de la part de ceux qui ont participé à ces séances – dont Tony Defries (manager de Bowie à l’époque de Ziggy Stardust), Celia Philo (designer) et Philip Castle (artiste de coiffure) pour la mythique séance d’Aladdin Sane; Francis Newman (le directeur du studio de Duffy), May Routh (créatrice de costumes) pour The Man Who Fell to Earth; Geoff MacCormack (musicien et ami d’enfance de David Bowie), Derek Boshier (directeur artistique de Lodger) et Natasha Kornilof (créatrice des costumes pour la séance de Scary Monsters). L’ouvrage comprend aussi de nombreuses images inédites prises en coulisses.

Bowie par Duffy, Cinq séances photo, 1972-1980, Traduction : Philippe Margotin, 212 pages, 35 €

Bowie par Duffy