Le Teckel, bienvenue chez les visiteurs médicaux

Un nouveau titre chez Professeur Cyclope, celui signé par Hervé Bourhis (Beatles, Le Petit livre rock), et publié sur le site. Voila l’édition papier de Le Teckel, un petit bijou d’aventures humaines bien ciselées, un brin noires et drôles aussi. Une synthèse ce Teckel, démarcheur de médecins pour laboratoires en mal de chiffre d’affaires et Zorro sur le retour qui ne fait pas dans la dentelle.

Le TeckelJérémy est un jeune cadre dans un entreprise pharmaceutique qui veut se relancer après avoir mis sur le marché un produit qui fait débat et cadavres. Le Marshall 2, Jérémy va devoir aller au turbin et accompagner sur le terrain un visiteur médical renommé mais bientôt retraité surnommé Le Teckel. Pas le choix ni pour l’un ni pour l’autre. Le Teckel est un vieux de la vieille à qui on ne la fait pas. Du solide, du jus de province et des colonies, un ancien de la Légion habitué aux auberges et aux médecins de villages, de la grande époque où il offrait voyages ou vins millésimés à ses clients. Jérémy doit lui faire la peau. Sauf que le jeune roi du powerpoint, pas très net sur le fond, et le vieux routard un brin poète vont faire finalement cause commune et même tourner malfaisants avec dérapages incontrôlés.

Un modèle du genre le Teckel, un personnage hors normes qui a bien droit au bonheur. Bourhis a mitonné un roman noir très années soixante. La revanche du « has been », au look de Jean-Pierre Marielle, est un grand moment de bonheur toujours soutenu par un trait enjoué, limite caricature parfois mais réaliste en fait et efficace. Sacré Teckel, on aurait pu en faire un héros de série.

Le Teckel, Tome 1, Professeur Cyclope, Casterman, 16 €

Le Teckel