Cutshin Creek, coup de cœur de la rentrée

On dira que c’est un western tout en étant un polar social qui se passe dans l’Ouest, dans les années trente, une version dans le style de Délivrance pour le décor dont l’héroïne est une fille de bien qui tente de réduire le nombre d’illettrés en apportant aux familles pauvres, couvertes de dettes, à domicile, livres et revues. Sauf que la route sera pavée de ronces mortelles. Cutshin Creek est le coup de cœur de cette rentrée. On aurait pu s’attendre à un récit édifiant voire pontifiant sur ces femmes cavalières qui ont vraiment existé. Mais Séverine Gauthier et Benoît Blary ont construit un récit fort, un voyage au bout de l’enfer, sauvage et sans pitié. Le dessin est prenant, envoûtant et émouvant.

Cutshin Creek

1936, dans le Kentucky, la pauvreté est à la hauteur de la Grande Dépression. Les ex-mineurs sont souvent Souvent illettrés et vivent coupés de tout, loin des centres, comme ils peuvent, de chasse et du début de trafics illégaux. Katrhyn est une bibliothécaire à cheval, une book lady bibliothécaire à cheval pour le Pack Horse Library Project. Elle fait plus de 200 kilomètres par semaine dans ces montagnes difficiles, souvent bien reçue. Quand elle arrive chez les Rivette, c’est sur une famille de déjantés qu’elle tombe, alcooliques et violents. Les trois frères sont craints de tous. Elle les connait mais la mère la protège car elle lui fait la lecture. Seul le plus jeune des Rivette au visage fermé semble lui porter intérêt ainsi qu’aux livres.

Cutshin Creek

La jeune femme ne sera que le détonateur des pulsions mortelles des Rivette. Elle devient en plus un témoin à abattre en compagnie de la jeune Anne qui a moins d’états d’âme qu’elle. Désormais c’est une course contre la mort que vont mener les deux femmes. Ambiances d’une rare puissance, à la fois visuelle dans la forêt, les cabanes, et d’action car les Colt et les Winchester vont aboyer. Tout le récit est parfaitement maîtrisé sur tous les plans et font de cet album un vrai moment unique où, en plus, la réalité des book ladies, totalement inconnue du grand public rejoint une fiction peaufinée.

Cutshin Creek, Passés Composés Biopic, 14,90 €