Curiosities, Benjamin Lacombe se dévoile

Un art-book comme on dit, ce n’est jamais un exercice facile. Arriver à recueillir et donc à montrer les mille et une facettes du talent d’un artiste est tâche ardue. Et généralement incomplète si ce n’est imparfaite. Avec Curiosities qui paraît chez Maghen consacré à Benjamin Lacombe, on tutoie la perfection et donc la vision quasi parfaite d’une oeuvre aussi variée qu’éclatante pour ce premier essai. On revit quinze ans de travail, d’illustrations, de créations, de rêve et de fantasmes. Une certitude, Lacombe est unique et se dévoile.

CuriositiesLes préfaces sont de Sebastien Pérez et Françoise Mateu, directrice éditoriale au Seuil Jeunesse. Hormis le fait que les caractères ne sont pas assez gras, les textes n’en demeurent pas moins des ouvertures éclairées sur le travail de Benjamin Lacombe. Impressionnant, c’est peut-être le mot le plus juste pour qualifier cet auteur de près d’une trentaine de livres, de contes, d’illustrations les plus riches. Les Amants papillons, Les Contes macabres, Alice au Pays des merveilles sont là mais aussi les débuts enfantins de Lacombe suivis par L’Enfant silence et des paysages de La Petite sorcière. On ne sourit pas souvent chez Lacombe, si ce n’est jamais. On décèlera bien un clin d’œil à Tati dans une belle double page avec un monsieur entouré d’enfants. Même avec un petit garçon sur son tricycle extrait des Super-héros détestent les artichauts on a droit à un regard étonné mais sans joie. Autre chapitre avec Memories, et Le Placard, Blanche Neige allongée dans son cercueil de verre. Une vision troublante que vient rejoindre bien vite ses Contes et Alice au lapin aux yeux tout rouges. On tourne les pages, traits noirs et blancs, Alice encore avant Frida Kahlo forte et inspirée.

CuriositiesDes univers sans fins, des personnages tourmentés ou victimes, Esmeralda, Carmen, ses dessins animés, Marie-Antoinette ouvrage favori, Lacombe enchante, surprend mais ne dérange pas. Kahlo encore car il a su mieux que personne redonner vie à cette femme hors du commun, la dessiner, la sublimer. Un art-book mais surtout une découverte, celle d’un auteur éclectique dont on appréhende ainsi l’étendue de l’art. Pour ceux qui ne le connaitrait pas, Curiosities est à découvrir si ce n’est par curiosité effectivement mais on ne revient pas indemne d’un voyage pareil, ébloui par la magie teintée de tristesse parois de Lacombe au prodigieux dessin. Un superbe ouvrage au dos toilé.

Curiosities, une monographie (2003-2018), Daniel Maghen, 35 €, Tirage de tête, 150 €

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*