Romantica, le romantisme se découvre au Lombard

Une collection consacrée au romantisme, elle est désormais ouverte au Lombard sous la tutelle de Daniel Casanave et David Vandermeulen. Une idée finalement très romantique avec deux albums, le premier sur le couple Shelley, le second sur Chamisso, moins connu du public français. A suivre, un album sur Gérard de Nerval.

 Shelley

Pour les Shelley c’est incontestablement Frankenstein qui vient à l’esprit quand on cite leur nom. Mary Shelley écrivit le roman. On connaît moins sa jeunesse mouvementée, un roman sur la chute de la couronne britannique et surtout la personnalité atypique de son mari, Percy Shelley. Lord Byron sera de leur favoris. Ils ont porté le romantisme anglais sur les fonds baptismaux. Dans l’album à l’italienne, format de la collection, sur des paginations de plus de 2090 pages, Casanave et Vandermeulen ont mélangé à la fois leurs œuvres et leurs vies. Où est la biographie, où est la bibliographie ? Shelley était un coureur, un séducteur poète, un jouisseur dont les actes ont tout autant marqués que l’œuvre. Reste que l’album se lit avec passion et intérêt grâce au travail scénaristique. On découvre, on explore, on savoure. Il faut toutefois avoir quelques bases littéraires pour accrocher tous les wagons.

Romantica, T1 Shelley, la vie amoureuse de l’auteur de Frankenstein, Le Lombard, 22,50 €

Chamisso

Un constat peut-être plus évident avec le second album consacré à Chamisso. Il est resté célèbre plus en Allemagne qu’en France pour son conte, Peter Schlemilh, l’homme qui a perdu son ombre. Tel Faust pour la vie éternelle, Peter vend son ombre au diable contre la richesse, une bourse magique toujours pleine d’or. Mais Peter doit subir le regard des autres qui ne peuvent comprendre que l’on n’ait pas d’ombre. Il fait peur désormais. Peter, comme son auteur, part faire le tour du monde. Chamisso était un naturaliste, un savant, un honnête homme et un écrivain de talent.

La série ouvre à la littérature, de façon finalement ludique, instructive. Sans désacraliser les textes, Casanave et Vandermeulen offrent leur bonheur de lire à d’autres lecteurs. La découverte, la liberté de jouer aussi avec les textes en les respectant, Romantica fait acte de révolution novatrice et offre à la bande dessinée une nouvelle lettre de noblesse.

Romantica, T2 Chamisso, l’homme qui a perdu son ombre, Le Lombard, 22,50 €