Brume, sorcière convaincue

Sorcière elle veut être, sorcière elle sera. Brume est une petite fille têtue, qui croit en ses dons. Elle est bien la seule. Sauf qu’une série d’évènements dont un petit cochon tout noir et un vieux grimoire vont la conforter dans ses choix. Une histoire jeunesse dans la collection Tcho qui fonctionne dès la première lecture, test à l’appui sur un jeune petit-fils emballé. Au scénario Jérôme Pélissier et au dessin appuyé par de belles couleurs, Carine Hinder. Un bel univers qui ouvre une série à fort avenir.

Le réveil du dragon

Un petit cochon qui va être croqué par un dragon, c’est lui le narrateur de cette histoire où Brume, gamine effrontée ne veut pas être pêcheuse comme son père pour nourrir le village. Non, elle sera sorcière, son papa lui a fait un déguisement et Brune veut remplacer la vieille Naia qui a disparu depuis des années. Elle adopte le cochon, devenu Hubert et vit dans une maison dans un arbre. Finalement convaincu son père lui offre un bouquin ancien sur la sorcellerie qu’il a trouvé avec elle quand il l’a adoptée. Brume décide d’ouvrir une boutique de sorcière avec Hubert. Reste plus qu’à trouver un chaudron et s’attaquer à sa première affaire dont elle est un peu la cause.

Brume

Il va y avoir aussi Hugo et bien sûr le dragon croqueur de porcelet. Le tout forme une aventure charmante, poétique qui ouvre les portes de la magie à une Brume au caractère d’acier. Facétieuse aussi Brume mais le petit Hugo remet les pendules à l’heure. En prime les auteurs, dans un cahier final, donne quelques-uns de leurs secrets ensorcelés. A suivre pour le meilleur.

Brume, Tome 1, Le réveil du dragon, Glénat, 12,50 €

3.6/5 - (7 votes)