Lady Di & me, meurtre ou accident ?

Certes, c’est d’actualité. On commémore l’anniversaire de la mort de Diana le 30 août 1997. Vingt ans déjà mais ce n’est pas pour autant que le sujet ait cessé de passionner le public. La preuve, la sortie de Lady Di & me signé au scénario par Jean-Claude Bartoll qui a été journaliste d’investigations ce qui explique peut-être le ton mystérieux et « complot » de son histoire (Le Choix du roi). Ce qui en fait presque un spécialiste de la famille royale anglaise. Pour le dessin Yishan Li a apporté ses influences mangas à un trait qui sait aussi associer celles de l’école franco-belge. Au total, on a un  premier tome étonnant qui annonce carrément la couleur : Lady Di aurait-elle été assassinée ?

Lady Di & meFlash back sur cette soirée du 30 août où les paparazzi attendent devant le Ritz Lady Di et son copain de l’époque, Dodi Al-Fayed, dont le père possède l’hôtel. La jeune Marie-Linh est photographe de presse mais aussi une amie proche de Diana qui lui a promis une séance photo exclusive avec elle et Dodi. Mais au dernier moment Diana refuse et s’enfuit avec Dodi, son garde du corps et Henry Paul au volant. Furieuse la Marie-Linh qui en partant croise une voiture lancée à tout allure dans laquelle elle reconnaît Diana avant que le véhicule ne s’écrase sur un des piliers du tunnel du Pont de l’Alma. Témoin de l’accident Marie-Linh se souvient comment elle devenue si proche de Diana. La suite à découvrir dans l’album.

On a dans ce premier tome l’histoire des débuts du couple Diana-Prince Charles. Dire qu’il n’est pas gâté est faible. Non seulement il traite Diana comme une demeurée mais en prime il la trompe en toute liberté. Camilla est bien là et Diana s’ennuie. Charles bougonne, un brin niais et Diana se rebelle comme elle peut. Côté Marie-Linh la chance est avec elle, on le verra. Description aussi d’une agence de presse photo. On pense à Capa bien sûr. Tout est dit. Il va falloir que la suite soit quand même un peu plus convaincante sur le fond mais on a bien aimé le dessin de Yishan Li, clair, sans complications, dont les personnages sont plus affirmés que les décors.

Lady Di & me, T1 Un prince pas si charmant, Glénat, 19 €

Un prince pas si charmant