Blood Red Lake, balade sanglante

Une virée entre copains va tourner au drame. Quatre étudiants du Wyoming, deux garçons et deux filles partent pour un week-end de détente sauf que sur la route il va y avoir une grosse surprise avec dérapage sanglant à la clé. Christophe Bec a écrit le scénario de ce road-movie cauchemardesque sur un dessin de Renato Arlem qui maîtrise assez bien les ambiances comics gore. En voiture pour un voyage au bout de l’horreur.

Blood Red LakePrès de 1000 miles pour atteindre le Lac Tahoe. Danny a piqué la voiture de son père pour partir avec son pote Nathan et deux copines particulièrement jolies Molly et Jenny passer deux jours de rêve malgré la longueur du trajet. A un arrêt essence dans une station pourrie, les choses commencent à se gâter avec des locaux dont l’un d’eux prend en chasse la voiture des jeunes gens. Obligé de s’arrêter car un type lui fait signe au bord de la route, il se fait poignarder sous le regard des quatre jeunes gens qui s’enfuient. Le meurtrier se lance à leur poursuite et envoie leur voiture dans le fossé. Ils doivent fuir vers la forêt pour tenter d’échapper au tueur qui attrape Danny. Ses copains arrivent enfin au Lac et préviennent la police qui fait face à une vague de meurtres bizarres.

On garde tout le suspense nécessaire à ce thriller qui fait frémir d’angoisse. Tout réside dans la cause des meurtres et on ne vous la dira pas. Bec a bâti son récit sur des ressorts qui fonctionnent bien mais déjà utilisés dans ce genre de fiction. Le dessin est lui aussi efficace et pour cause, car c’est le nettoyage par le vide. Du lourd dans ce comics qui ne fait pas dans la dentelle.

Blood Red Lake, Glénat Comics, 14,95 €

Blood Red Lake