Enemy, des ados survivants sur un monde inconnu

C’est le dessin qui dès le premier coup d’œil accroche et séduit. Enemy est une nouvelle série fantastique dans laquelle des bandes d’adolescent tentent de survivre dans un monde post-conflit dont ils ne connaissent rien. Trois bandes s’affrontent mais devront s’allier car à l’extérieur il semblerait qu’ils ne soient pas seuls. Ornella Savarese est aux crayons de cette histoire écrite par Ange, duo de scénaristes réputés et éprouvés. Ce qui se ressent dès les premières pages. Un univers très particulier que l’on veut explorer avec ces ados soumis aux pires angoisses dont celle de l’abandon en milieu hostile, mais pourquoi, où ils vont grandir.

Enemy

Sur la planète M312 ce n’est pas la joie. Des ados paumés, abandonnés doivent redécouvrir depuis des années tout ce qui peut servir à leur survie. L’électricité chasse les monstres dans les sous-sols. Il faut sortir à l’air libre. Les trois bandes font cause commune. Ils croient vivre sous les yeux de dieux. Il leur faut une stratégie. Les Wolves de Mina, les Bears de Jeff, Alec des Crazes constatent que depuis 17 ans ils sont dans une bulle avec des démons qui ont peur de la lumière et eux sont armés de fusils laser qui se déchargent. Alec est certain qu’il n’y a pas de dieux. Ils sont 25 depuis leur enfance à avoir aussi bâti un monde fantasmé pour se sentir protégé. Pour blasphème envers les dieux, Jeff provoque Alec en duel. Mais tout s’accélère.

Le Jour où...

Le montée en puissance, la dramatisation des situations, les personnages qui s’imposent, les découvertes vitales pour leur avenir, les ados vont y être confrontés à l’extérieur avec de nouveaux ennemis. Ange a créé un univers étrange, angoissant auquel on croit. Mina est la leader. Les décors de cet extérieur improbable sont superbes. Ornella Savarese a un joli coup de crayon qui parfois fait penser à Alex Alice, ce qui est un compliment. La progression narrative est riche avec sa part de sentiments nécessaires. Très curieux de lire la suite.

Enemy, Tome 1, Le Jour où…, Soleil éditions, 15,95 €

Enemy