Laowai, l’opium nerf de la guerre

En 1859 la France et l’Angleterre décident de mener une opération militaire conjointe contre la Chine qui a une fâcheuse tendance à vouloir conserver son indépendance et sa religion au détriment des missionnaires catholiques. En prime l’opium coule à flots mais la France et l’Angleterre veulent en avoir le monopole. François Montagne, soldat de la coloniale, a bien des raisons de vouloir aller en Chine. Comme son ami Jardin. Dans Laowai, Alcante, Laurent-Frédéric Bollée et Xavier Besse lancent une nouvelle série à la fois historique et romanesque dans un environnement mouvementé et bien documenté avec pour cadre la guerre de l’opium, évènement authentique largement méconnu.

LaowaiFinalement sélectionnés après de rudes épreuves pour partir en Chine, Montagne et Jardin embarquent sur un navire en compagnie d’un diplomate malade et de sa jeune femme chinoise. Des liens d’amitié se nouent entre elle et Montagne sous le regard agacé d’un sergent. Jardin est lui un dessinateur de talent qui a convaincu le sergent de l’accepter dans son groupe de combat. Arrivés à Shanghai, les soldats sont la cible d’attentats. A la mort de son mari ambassadeur, la jeune Chinoise réussit à convaincre le général commandant l’expédition de prendre sa place comme traductrice. Au palais de l’empereur de Chine, les pressions et les complots préparent une guerre inévitable alors que Montagne découvre les vraies raisons qui ont poussé le sergent à revenir en Chine.

Une aventure à la fois exotique et bien réelle sur le fond. Ce sera une nouvelle campagne de Chine. Il y en aura d’autres qui mèneront aussi bien à la conquête du Vietnam qu’à la guerre des concessions et la révolte des Boxers. Un univers où disparaissent les repères occidentaux mais face à un empire éclaté et divisé. On va suivre les pérégrinations de Montagne et son copain Jardin qui semble cacher un lourd secret. On se doute aussi que Montagne penchera du côté des Chinois. A voir comment Alcante et Bollée vont faire monter la sauce. Le dessin de Besse est en parfaire communion avec le sujet, réaliste, précis et riche sur les ambiances ou décors.

Laowai, Tome 1, La Guerre de l’opium, Glénat, 13,90 €

La Guerre de l'opium