Ei8ht, une sacrée mélasse

On part sur un principe à bien assimiler dès le départ pour comprendre. Selon la couleur du fond de page on est dans le présent, passé, futur et mélasse un endroit qui n’a rien à voir avec les autres époques. Il ne reste plus qu’à se plonger dans cet univers spatio-temporel, Ei8ht, signé par Mike Johnson au scénario et Rafael Albuquerque au dessin. Un voyage aux confins d’un monde qui prend aux tripes et qui mérite largement à tout niveaux le détour.

 Ei8htJoshua a débarqué dans un vaisseau qui a voyagé dans le temps dans un curieux endroit, la mélasse. C’est un point de convergence de lignes de fuite où arrivent les gens sans savoir pourquoi. Nila qui a fait prisonnier Joshua est persuadée qu’il sait. Mais il est aux abonnés absents sauf qu’il se souvient qu’il devait retrouver un ex-nazi qui désormais dans la mélasse se fait appeler Lance. Pour prix de son aventure Joshua a demandé que l’on soigne la femme de sa vie restée dans son présent. Lance est au service d’un mystérieux roi, le tyran. Une maladie a dévasté la population de la mélasse qui ressemble à celle qui a touché aussi le passé de Joshua et Nila porte sur l’épaule le même chiffre 8 que lui.

On s’y retrouve bien en fait dans cet enchainement temporel avec recoupements, personnages ambigus et duels attendus. Il faut trouver les clés de ce récit qui avec intelligence surfe sur les destins des protagonistes. On découvre peu à peu les raisons et les bases de l’aventure. Le futur peut se créer du passé. Rebondissements garantis dès la fin de ce premier volume. Efficace.

Ei8ht, T1 Exilé, Urban Comics, 10 €