Dent d’Ours T6, les débuts dans Spirou avec Yann qui prépare un Buck Danny Classic

Une série qui a innové, s’est imposée parmi les meilleures, mélangeant avec talent grande Histoire, passion de l’aviation, amitié farouche entre trois adolescents en pleine seconde guerre mondiale, un dessin superbe qui a adoubé Alain Henriet, Dent d’Ours revient et ouvre les pages de son tome 6 dans Spirou avec le numéro du 18 juillet prochain. On retrouve Yann, scénariste toujours aussi inspiré qui dans une interview se confie à l’hebdomadaire sur ce tome 6 au nom du super bombardier Silbervogel. Yann qui ne quittera pas le milieu de l’aviation dans les années à venir puisqu’il signera entre autres avec Arroyo au dessin le prochain diptyque dans la collection Buck Danny Classic, les tomes 7 et 8 chez Dupuis.

SpirouHanna et Max, que vont-ils devenir dans une Allemagne qui a capitulé mais où une poignée de fanatiques nazis veulent détruire New-York. Max veut tuer Hanna et les Américains avec Donovan de l’OSS s’intéresse à la base secrète des SS. Il rejoint des partisans polonais mais ce qui prime désormais c’est l’atome et les nouveaux ennemis pourraient bien être les anciens alliés de l’Est. Et des scientifiques nazis ou pas ça vaut de l’or. A suivre ce Dent d’Ours 6 avec attention car on peut s’attendre à tous les rebondissements possibles avec Yann qui prépare aussi un autre projet avec Henriet sur l’aviatrice afro-américaine Bessie Coleman.

A lire aussi dans ce numéro de Spirou la page 2 de Fabcaro et de Fabrice Erre toujours aussi drôle et décalée. Cedric fait sa coupe du Monde de foot. Dad voit des renards partout et s’offre un poster central. Harmony apprend la vérité sur ses pouvoirs. Quant au Super Groom il a un double. On n’oublie par Zorglub, sa fifille bien aimée et le petit monstre qui veut à son tout devenir le maître du monde.

Spirou n°4188, 18 juillet 2018, 2,50 €

Dent d’Ours