Wake up America, T3 – la ségrégation, « un problème américain »

La lutte contre la ségrégation raciale et pour les droits civiques aux USA a été longue, dure, parfois mortelle pour ses défenseurs. John Lewis en a été l’un des leaders récompensé par le président Obama. On a du mal aujourd’hui à comprendre, à concevoir comment les états du Sud étaient restés sous le coup d’une haine ordinaire des Noirs héritée du temps de l’esclavage. Avec ce tome 3 de Wake up America on en arrive à la dernière ligne droite de la biographie de Lewis, celle des marches en 1963 et 1965 qui finiront enfin par imposer une égalité raciale à tous les niveaux de la vie quotidienne des Noirs américains dont le droit de vote. Mais à quel prix et en craignant toujours que les vieux démons ne ressurgissent.

Septembre 1963, un collège de jeunes filles filles noires est dévastée par une bombe à Birmingham. Des policiers tirent sur de jeunes Noirs. John Lewis arrive dans la ville pour une cérémonie et rappelle que les Noirs doivent avoir le droit de vote en Alabama et forcer le gouverneur Wallace à démissionner. Martin Luther King ne veut pas d’une marche dangereuse sur Birmingham. Ce sera Selma qui va devenir l’objectif des marcheurs pour la fin de la ségrégation mais le sheriff Jim Clark va tout faire pour s’y opposer même par la force la plus brutale. Les Noirs qui veulent s’inscrire sur les listes électorales sont systématiquement soumis à des contraintes impossibles à gérer. Les opposants sont emprisonnés, matraqués, les journalistes du Nord agressés. Le Mississippi devient la seconde cible des abolitionnistes. En novembre 1963 John Kennedy est assassiné à Dallas. Avec lui disparait le champion de l’intégration. Commence alors une guerre d’usure qui verra la mort de trois militants volontaires tués par des Blancs.

Derrière cette lutte il y a bien sûr les ambitions politiques dont celle du président Johnson, texan. Les leaders Noirs iront aussi voir comment d’autres Noirs, des Africains dirigent leur pays. Il y aura aussi des extrêmes comme Malcom X, le prix Nobel de Luther King assassiné à son tour après Bob Kennedy. Selma sera le détonateur définitif de la fin de la ségrégation. Enfin presque et au moins en apparence car le 7 mars 1965 restera comme le dimanche sanglant de Selma. Johnson saura pourtant prendre en marche le train des droits civiques. Montgomery sera l’étape suivante. Les Noirs pouvaient désormais librement s’inscrire sur les listes électorales. John Lewis, Nate Powell et Andrew Aydin ont signé ces trois volumes qu’il faut lire. Il n’y a pas de hasard dans l’Histoire d’une nation. Oublier ou ne pas savoir est dangereux. Cette biographie de John Lewis mérite vraiment d’être lue.

Wake up América, T3-1963-1965, Rue de Sèvres, 15 €

Rue de Sèvres ®