Le Troisième œil, le retour de Violine avec Didier Tronchet

Une si longue absence, Violine est de retour avec Didier Tronchet pour une nouvelle aventure, Le Troisième œil, le sommeil empoisonné. Violine avait longtemps été une héroïne du journal de Spirou signée par Tronchet. Baron Brumaire a repris le dessin de la série qui ne porte plus le nom titre de Violaine. Histoire peut-être de passer à autre chose et de faire évoluer le personnage. Tronchet est passé avec sa Violine de Dupuis chez Casterman ce qui semble ne pas avoir été simple. On est dans de la BD jeunesse bien faite et Violine est toujours, adolescente, une aventurière en herbe au curieux pouvoir. Par Sidney TRUC.

Le Troisième œilVioline est une ado un peu spéciale, elle peut lire les pensées des gens en les regardant tout simplement dans les yeux. Ses parents décident de mettre son don au profit d’une énigme. L’hôpital a recueilli un enfant, Tsampa, qui refuse de parler. Il fait des crises de terreurs et semble n’avoir aucun souvenir. Malgré une première entrevue, violine n’arrive pas à comprendre le mystère de Tsampa. Le jeune garçon s’enfuit de l’hôpital alors qu’il est poursuivi par de mystérieux agents et après l’avoir recherché dans toute la ville, Violine finit pas le trouver dans un supermarché et le cacher chez elle. Mais c’est sans compter sur ces les hommes qui recherchent Tsampa, le kidnappent et plongent les parents de Violine dans un sommeil que les médecins n’arrivent pas à enrayer. Violine n’a plus d’autre choix que résoudre l’énigme qui entoure Tsampa pour sauver ses parents.

Didier Tronchet
Didier Tronchet. JLT ®

Onze plus tard et chez un nouvel éditeur (Casterman), Didier Tronchet revient avec un second cycle de sa série Violine. Le personnage a grandi, il est plus adolescent moins petite fille mais toujours aussi attachant et espiègle. Le dessin est à l’image de l’évolution de violine, moins rond et doux par rapport aux traits des premiers dessinateurs du premier cycle (Fabrice Tarrin, puis Krings). Le dessin de Baron Brumaire permet la représentation d’une Violine plus adolescente plus mature, on ressent dans le dessin que le personnage de Violine est plus affirmé, dans un sens plus évolué. Dans ce second cycle, le duo s’adresse plus à des ados, qui trouveront dans ce premier tome de quoi assouvir leur besoin de mystère et d’énigme. Un nouveau cycle qui laisse présager de jolis rebondissements pour tous les amateurs d’aventures.

Le Troisième œil, Le sommeil empoisonné, Casterman, 11,50 €

Le sommeil empoisonné