Rimbaud, voyage au bout de l’enfer

Si Arthur Rimbaud est une référence pour ses textes et sa réputation de poète maudit, on connait peu ou moins son parcours d’aventurier et d’explorateur tout autant marqué par un destin contraire. Égypte, Éthiopie, Rimbaud intègre avec ses voyages la collection lancée par Christian Clot chez Glénat avec Philippe Thirault au scénario de cette épopée dramatique dessinée par Thomas Verguet.

Rimbaud, l’explorateur maudit

Rimbaud se meurt sur un lit d’hôpital, amputé d’une jambe. Où sont passés les poème qu’il aurait confié à un prêtre en Afrique ? A sa mort, sa sœur envoie Valentin Bracq, ami d’enfance de Rimbaud sur les traces de son voyage en Éthiopie. Trafic d’armes, compagnons de route et d’infortune, Bracq enquête et découvre. Mais Rimbaud a été pris au piège des règles commerciales des locaux. Ils les ignorent, se fait manipuler et finit à Harar tout en se découvrant une âme d’explorateur. Un vieux sage lui dira que le poison est en lui. Mais lequel ? Réel ou dans sa tête tourmentée.

Thirault a brodé sur le parcours de Rimbaud et sur le jeu de piste de Bracq en se servant de faits authentiques tout en y ajoutant une part romanesque. Rimbaud est un personnage complexe qu’un très bon cahier en fin d’album présente de son enfance à sa mort dont sa liaison avec Verlaine. L’Abyssinie où il ira trois fois a-t-elle été le début de la fin pour Rimbaud ? Ce voyage très chaleureux et émouvant par son dessin et ses réflexions apportent une vision plus proche d’un homme difficile à cerner.

Rimbaud, l’explorateur maudit, Glénat, 14,95 €

Rimbaud, l'explorateur maudit
Glénat ©