La Patrouille des invisibles, du ciel à la boue des tranchées

Un nouveau titre avec pour toile de fond la guerre de 14 qui ses détache du lot. Cette fois on commence par les combats aériens pour passer, en accompagnant le destin d’un jeune pilote, dans les tranchées auprès de poilus anonymes qui vont tout faire pour le sauver quand il est abattu. La Patrouille des Invisibles est signée par Olivier Supiot, une œuvre hors normes au scénario original et au dessin violent, porteur d’émotions et de désespoir, aux couleurs terribles, sombres et pourtant si belles. Lire aussi sur cultureBD l’interview d’Olivier Supiot réalisé par JL TRUC.

La Patrouille des invisiblesHubert Lessac est pilote de chasse, un As, dans la lignée des Guynemer et des Fonck. Il a tout eu, vie facile, amours, argent, et sa passion pour l’aviation l’ont mené dans un Spad à la chasse aux Albatros allemands. Sauf que Hubert Lessac se fait plaquer par sa fiancée, Louise, et décide qu’il va mourir en plein ciel, un suicide en duel aérien. Abattu et grièvement blessé, il est secouru par une poignée de Poilus qui vont tout faire pour le ramener à l’arrière. Le destin de Lessac est lié à celui de Pierrot qui porte autour du cou le châle noir de sa femme, de Milo, de Titan le colosse solitaire venu du bagne et nettoyeur de tranchées, de Paul qui cache un terrible secret, de Souleymane le Tirailleur africain.

Quel sera leur sort, la vie, la mort de ces hommes parmi des milliers d’autres ? L’hôpital pour parfois mieux repartir au front ? Supiot a bâti une histoire en tout point vraisemblable, humaine et sans fioritures, un condensé de rencontres probables sous le feu ennemi. Une tragédie à l’échelle individuelle, celle d’une poignée d’hommes que le hasard a réuni pour le pire. Un cahier graphique de recherches pour les personnages clôture parfaitement l’ouvrage et montre le travail produit par Supiot et son grand talent.

La Patrouille des Invisibles, Glénat, 24,90 €

La Patrouille des invisibles