Stars of the Stars, Bagieu et Sfar dans l’espace

Un duo de stars qui signe un album dont le titre pourrait être un trait d’humour (volontaire ou pas ?), Stars of the Stars (Gallimard). Pénélope Bagieu et Joann Sfar envoient dans l’espace une poignée de dingues et jolies danseuses alors que la Terre est réduite en cendres. Une bonne idée.

Stars of the Stars C’est définitif. La Terre, la planète, gène les autres peuples de l’univers à commercer correctement. En un mot, la Terre est une empêcheuse de faire du fric et comme de toute façon sa population est sans intérêt, le premier secrétaire des univers connus s’interroge. Les humains croient en dieu, pensent que les hommes et les femmes sont inégaux, sont moins intelligents que les baleines. Le conseiller Waldo en a ras la casquette et décide tout seul de faire sauter la Terre.

Sauf que le premier secrétaire des univers, un sensible au cœur de poète, avait envoyé une mission qui devait sélectionner quelques danseuses avant le cataclysme final. Chose faite mais au passage deux jeunes danseuses de trop sont embarquées pour le voyage sidéral. Et ce ne sont pas des cadeaux les filles. En fait elles sont toutes des cas sociaux au cerveau déglingué, de la princesse monégasque à la punk écossaise, à la juive qui danse sur des musiques de jeux vidéo et à la noire française born in USA qui rejette le politiquement correct. A devenir dingue dans le vaisseau avec Angoissette, Pupute et leurs copines. L’espèce humaine pourra-t-elle être sauvée et le mérite-t-elle vu les qualités des survivantes ?

Joann Sfar a signé le texte de comme il dit « cette épopée cosmique délirante une rencontre de Fame et Star Trek ». Il y a du sitcom dans cette comédie de mœurs qui montrent des rescapés qui ne savent que danser. Joli bilan pour la Terre que cette brochette d’expatriés. Pénélope Bagieu a réussi à cadrer ses personnages hauts en couleur aux textes riches, marrants mais émouvants. Certes, on est dans la dérision mais qui fait mouche aussi grâce aux sentiments très humains finalement que Sfar a donné à ses danseuses perdues dans l’espace. A suivre avec attention cette balade édifiante à travers les étoiles bien sûr.

Stars of the Stars, Gallimard, 14 €

Stars of the Stars