La Partie de boules, Pagnol et le jeu provençal

Il y a deux parties de boules racontées dans l’œuvre de Pagnol, une dans Fanny, l’autre dans ses Souvenirs d’enfance, une nouvelle dans laquelle Jules, père de Marius, et l’Oncle Joseph se distinguent avec brio dans un furieux concours local, tout près de leur bien connue résidence estivale. Celle de Fanny, la pièce de la trilogie Marius bloque un tramway sur le Vieux Port à Marseille avec non moins de faconde. Mais pour revenir à celle adaptée par Serge Scotto, Eric Stoffel et dessinée par Eric Hübsch, on est tout autant dans cet univers miraculeux, enjoué, riche en émotion, en humour, en qualités humaines et descriptives. Un moment de plaisir, de bonheur, comme à chaque fois avec Pagnol et ses très talentueux adaptateurs. Eric Hübsch était au festival de Sainte-Enimie en Lozère où il a répondu à une interview filmée de ligneclaire.

Il braconne Marcel avec Lili sous la houlette de Mond des Parpaillouns qui leur apprend toutes ses astuces et leur montre son poignet fou. Joseph et Jules chassent, tuent leur chien et sont démarchés par Monsieur Vincent, archiviste de la préfecture qui met en place le traditionnel concours de boules. Sauf qu’il en assez que ce soit le trio dirigé par Pessuguet, le borgne facteur d’Allauch. Il faut que Jules et Joseph s’inscrivent. Le troisième ce sera Mond avec son poignet qui tournicote et lui permet des coups meurtriers. Il faut aussi que le concours dure longtemps car Pessuguet transpire beaucoup et perd sa concentration avec les heures qui passent. Le combat va être rude. Et enfin il faut éviter la Fanny avec ses conséquences désastreuses.

Éric Hübsch
Éric Hübsch à Sainte-Enimie 2019 pour la sortie de La Partie de boules. JLT ®

Marcel et Lili sont là en témoins inquiets pour le trio familial. Le trio adverse, ce sont des copies de Filochard, Ribouldingue et Croquignol dont Pagnol lisait les aventures, celles des Pieds Nickelés. Hübsch a su les adapter à la Provence des boules. On voit bien d’ailleurs que Pagnol tâtait du jeu provençal dans le dossier qui clôture l’album avec des photos où il est en pleine action. On notera aussi pour les gens du Nord, les Parisiens, qu’il y a tout un vocabulaire qu’un vrai joueur de boules de par ici doit connaître. A découvrir au fil des pages de ce très agréable moment plein d’humour et surtout de gentillesse, de convivialité et de bonheur simple.

La Partie de boules, Collection Marcel Pagnol, Grand Angle, 14,50 €