Sauramps Montpellier bloqué par les salariés en grève qui appellent à une manifestation de solidarité le 1er juillet

La librairie Sauramps à Montpellier est en danger. On pensait innocemment que la proposition de l’architecte montpelliérain François Fontès (Ametis) était celle qui tenait le mieux la route pour permettre une reprise des différents points de vente Sauramps à Montpellier, Odysseum et Alès en maintenant 80% des emplois. Le tribunal a finalement choisi le groupe de libraires Le Furet du Nord avec à la clé le licenciement de 52% des effectifs. Le personnel est en grève illimité depuis ce jeudi 29 juin et appelle à une manifestation de soutien le samedi 1er juillet à 15h sur le parvis devant Sauramps le Triangle.

Sauramps à la Comédie du livre
Le stand Sauramps pendant une Comédie du Livre. JLT ®

Comprenne qui pourra. Pourquoi cette volte-face de dernière minute qui non seulement pousse vers la sortie plus de la moitié du personnel, tire un trait sur Sauramps Odyssée mais aussi remet en cause le choix initial de confier l’avenir de Sauramps à un groupe régional qui a, pour le moins, les reins solides ? Le tribunal administratif a donc choisi Le Furet du Nord qui ne cache pas qu’il va tailler dans le vif. Alors quel avenir pour Sauramps qui est une institution pour les Montpelliérains et une librairie de qualité ? Quelle position prendra le maire de Montpellier Philippe Saurel alors que Sauramps était encore il y a un mois, malgré ses problèmes, le pilier de La Comédie du Livre ? Certes, avoir investi autant d’argent dans Sauramps Odyssée s’est révélé une erreur stratégique de l’équipe dirigeante qui répondait aussi en son temps à la volonté mégalomane de Georges Frêche pour promouvoir l’endroit. Une surface démesurée, des coûts de fonctionnement énormes et un public absent, le tout a pesé sur les finances de Sauramps. On saura vite si le personnel est entendu et si Sauramps dont on connaît le talent, la compétence des libraires pourra remonter la pente. Quoiqu’il en soit une librairie est un lieu de culture, de découverte et d’échange, de savoir. Et de liberté car accessible à tous et à toutes les pensées. Sauramps mérite d’avoir un avenir plus souriant que celui qui semble lui être réservé. J-L. TRUC

Voici le communiqué envoyé par Sauramps :  La décision de justice concernant le dossier de reprise du Groupe Sauramps est tombée hier tel un couperet. Le tribunal a rendu son verdict : 62 postes supprimés, soit 52% des effectifs licenciés, ce qui génère colère et incompréhension chez salariés du Groupe Sauramps. Nous invitons les Montpelliérains et clients des librairies à nous soutenir en nous rejoignant samedi 1er juillet à partir de 15h sur le parvis, devant la librairie Sauramps Triangle (centre-ville).

Pour rappel, les faits : Lundi 26 juin lors de l’audience, Me Blanc (administrateur judiciaire), Me Pernaud (mandataire judiciaire) ont présenté un rapport de leur travail depuis la mise en redressement des sociétés et ont terminé en donnant leur conclusion : tous les deux ont affirmé leur préférence pour le dossier Ametis (F. Fontès). Le Président du Tribunal a également donné un point de vue allant dans le sens des mandataires judiciaires. Le Procureur Général a étayé ses considérations sur les 3 dossiers et a conclu par un avis favorable à Ametis. Les Délégués du Personnel se sont ensuite exprimés et ont également donné un avis favorable à l’offre d’Ametis au regard de l’offre du Furet du Nord. Le Groupe Ametis se proposait de reprendre l’ensemble des sites et 94 des 119 employés. Ils conservaient près de 80% des emplois.