Sauramps Montpellier, c’est finalement Ametis et F. Fontès pour la reprise

Fin du dernier round ? A priori oui puisque la Cour d’Appel de Montpellier vient d’accorder au groupe de l’architecte François Fontès Ametis la reprise de Sauramps. Exit donc, contre toute probabilité, le Furet du Nord, libraires reconnus, désigné dans un premier temps par le tribunal de Commerce de Montpellier. Mais le Procureur de la république peut se pourvoir en cassation, ce qui risquerait de remettre les pendules à zéro.

SaurampsIl y avait, on l’a dit, un différentiel important entre les deux repreneurs. Le Furet du Nord fermait le magasin du centre commercial Odysseum en banlieue de Montpellier et licenciait 62 emplois sur 119 en étant toutefois revenu sur leur nombre en gardant quatre employés de plus. Pour Ametis, c’était 94 emplois conservés. Ce sont sur ces points que les employés de Sauramps s’étaient mobilisés et mis en grève. Pendant sa très courte période de gestion, Le Furet du Nord avait fermé le magasin d’Odysseum rouvert après le dépôt de l’appel. Le montpelliérain François Fontès a donc réussi un retour étonnant pour reprendre et redresser la librairie Sauramps, n’ayant, et pour cause aucune expérience, dans ce domaine bien qu’ayant déjà recherché un directeur général de métier et peut-être envisagé que les anciens dirigeants à la gestion contestée fassent un bout de chemin avec lui.

On a en fait assisté à un affaire très montpelliéraine aux influences diverses même si pas grand chose n’a transpiré des éventuelles tractations en coulisse. Alors qu’est ce qui fait courir François Fontès dans cette reprise ? Qu’est ce qui le motive et l’attire chez Sauramps ? On ne peut que souhaiter qu’il réussisse à redresser la barre mais le poids d’Odysseum risque de peser lourd dans la balance. Pendant combien de temps ? De toute façon, il fallait en finir avec ce pénible feuilleton.

J-L. TRUC