Le décès de René Follet

René Follet nous a quitté et ce sont les éditions Daniel Maghen qui nous l’apprennent. Illustrateur et dessinateur, René Follet est décédé à Bruxelles à l’âge de 88 ans. Un grand maître de la BD nous a quitté.

René Follet
René Follet. Photo Thierry Sauvage / Éditions Maghen ©

Cet artiste de grand talent collaborait avec les éditions Daniel Maghen depuis 2016, formant un trio marquant avec Emmanuel Lepage et Sophie Michel pour donner vie aux Voyages d’Ulysse qui avait obtenu le Grand Prix de la critique ACBD, et dernièrement aux Voyages de Jules en 2019. La galerie Daniel Maghen lui avait dédié une exposition à l’occasion de la sortie de ce dernier ouvrage, et lui consacrait sa première exposition-vente en 2004, autour de sa série Terreur (scénario Duchâteau, Le Lombard).

René Follet est né à Bruxelles le 10 avril 1931. Il n’a que 14 ans lorsqu’il réalise ses premières images illustrant le roman L’Île au Trésor de Stevenson, une commande pour une grande marque de chocolat. Il dessine ensuite pour le journal Spirou puis Tintin. Pour Le Journal de Spirou, il réalise en 1950 ses premières bandes dessinées en mettant en images quelques Histoires Vraies de l’Oncle Paul. Il collabore alors avec de grands scénaristes sur d’autres séries : S.O.S. Bagarreur (1968) avec Tillieux, Les Zingari (1971) avec Delporte, Jean Valhardi avec Duchâteau, illustre les romans Bob Morane d’Henri Vernes. Dans les années 60, il aide Mitacq pour les crayonnés de La Patrouille des castors. Il en fera de même dans les années 70 avec Vance pour les séries Bob Morane, Bruno Brazil et Bruce J. Hawker. Il consacre une grande partie de sa carrière à l’illustration de publicités, d’ouvrages documentaires et de romans, sans oublier la bande dessinée. En 2010, il y revient avec L’Affaire Dominici sur un scénario de Pascal Bresson. Plus récemment, il collabore avec Emmanuel Lepage et Sophie Michel pour Les Voyages d’Ulysse (2016) et plus particulièrement sur Les Voyages de Jules (son dernier livre paru en mai 2019) où il renoue avec l’illustration et son immense talent de peintre en rendant hommage aux livres de voyage, notamment L’Ile au trésor de Stevenson. La boucle est bouclée. Il aurait eu 89 ans dans quelques jours.