Lignes de front, histoire de guerre et d’amitié

Quatre combattants, une guerre celle de 1939-45, et une histoire d’amitié qui commence aux J.O. de Berlin en 1936, Lignes de front est un série écrite par Jean-Pierre Pécau. Le premier tome ouvre le feu pendant la campagne de France et la débâcle de 1940.

Lignes de frontIl a une grande gueule Milou. A Berlin en 1936, dans la délégation française aux J.O., il n’a pas voulu lever le bras pour saluer Adolf. Dans un bar il fait connaissance avec un Australien, Tim Page, une Américaine journaliste, Cheryl Matthew, Rudolf Klein-Combourg et Magda Kopps, deux Allemands. Pris dans une bagarre ils échappent à la police nazie et se jurent une amitié fidèle avec pour fond sonore la chanson Lili Marlène chantée plus tard au front. Quand la guerre commence Milou est dans les chars. Avec son équipage il essaye comme il peut d’arrêter les blindés allemands. Il rencontrera un certain capitaine de Hautecloque qui deviendra bientôt Leclerc dans la France Libre. Il lui confie une mission sacrifice.

Une première étape qui va déboucher sur la Bataille d’Angleterre pour le second volume. Pécau assure son scénario sur fond de grande Histoire. Il sait bien le faire. Brada est au dessin. Un seul petit regret, le côté approximatif de la reconstitution des uniformes français des chars de 40 mais bon point pour le matériel. Thorn est à la couleur.

Lignes de front, Tome 1, Stonne, Delcourt, 14,95 €

Stonne