Le Jardin de minuit, Édith adapte le roman de Philippa Pearce

Edith a adapté un des plus grands classiques britanniques de la littérature enfantine. La dessinatrice de Basil et Victoria s’est emparée avec douceur et talent du roman de Philippa Pearce, Tom et le Jardin de minuit. Il fallait l’univers d’Édith pour mettre en images celui de Pearce. On adore son Tom, petit garçon triste qui va pouvoir aller au bout de ses rêves et remonter le temps.

Le Jardin de minuitTom est mis en quarantaine chez un oncle et une tante qu’il n’aime pas vraiment. Il doit échapper à la terrible rougeole qu’a attrapée son frère. On ne rigolait pas avec cette maladie enfantine dans les années cinquante. Tom débarque chez le tonton qui dès le départ lui donne des ordres stricts sur les règles à respecter chez lui. Une nuit Tom se lève et franchit la porte qui mène à la cour de la maison. Ce qui aurait dû être un endroit sans intérêt est en fait un jardin merveilleux et ensoleillé. Quand il rentre dans la maison il se retrouve un siècle plus tôt. Il se rendort et dès le lendemain, Tom a des états d’âme et ne sais pas comment parler du phénomène à son oncle. On lui a aussi interdit de croiser le chemin d’une autre pensionnaire qui, chaque jour, remonte l’horloge de la maison. Tom attend désormais la nuit pour s’évader dans le jardin extraordinaire et y vivre de curieuses aventures.

Qui ne se souvient de moment privilégiés, enfant, éclaboussés de soleil, dans les herbes hautes d’un jardin, sur les branches d’un arbre, à l’ombre de fourrés ? La douceur de l’innocence, du rêve et d’un bonheur simple, c’est tout cela le roman de Philippa Pearce. Édith l’a adapté à merveille car son ton et son dessin étaient faits pour lui. La part de fantastique, la remontée du temps par Tom soulignée par l’horloge qui sonne trop souvent est un autre des attraits de l’ouvrage. Tom, le petit garçon qui aimerait tout comprendre, a raconté à Édith une bien belle histoire.

Le Jardin de minuit, Noctambule Soleil, 17,95 €

Le Jardin de minuit