Les 3 Fruits, vaincre la mort coûte très cher

Le prix de la vie éternelle, tel est le thème de ce conte noir et ancré dans l’une des grandes peurs humaines, la mort. Les 3 Fruits est signé par Zidrou. Un royaume où tout irait bien si, au fil des ans, le roi n’était pas prêt à l’inimaginable pour s’assurer une vie éternelle. Un brin de philosophie et un dessin d’Oriol Hernandez qui joue dans la cour des grands, de Mattotti à Larcenet, empreint de couleurs en vagues dégradées sur un trait qui sculpte des regards effarés dans une ambiance angoissante.

Les 3 FruitsLe roi a des états d’âme. Il questionne ses sages sur la mort. Comment peut-il lui échapper ? Pas de réponse satisfaisante ? Le roi les tue. Quand un mage inconnu lui apporte la réponse à condition qu’il lui donne sa fille en mariage, le roi accepte et obtient sa recette. Il doit manger la chair du plus valeureux de ses fils. Ils vont partir affronter le monstre qui fait trembler les terres, la créature maligne qui souffle le froid et le sorcier cruel qui commande aux maladies. Vaste programme pour la courageuse progéniture du roi qui a la trouille de la mort. Sa reine n’apprécie pas vraiment et donne à ses fils un talisman en forme d’insecte lumineux pendant que leur sœur attend le verdict. Le mage finit par convaincre le roi que son épouse le combat. Il la fait exécuter. Qui sera le fils le plus courageux et quel sera son sort ? Le roi deviendra-t-il immortel ?

Les 3 Fruits

Du suspense tout de même dans ce conte, un peu polar et thriller, fantastique, moralisateur, philosophique, académique. Perrault, Grimm, Zidrou apporte sa touche à l’édifice avec un récit dont on apprécie les termes, les sous-entendus, les incertitudes, la chute, les symboles. Le duo Zidrou-Oriol avait déjà signé La Peau de l’Ours. Avec Les 3 Fruits, Zidrou ajoute une étoile à son palmarès. Et Oriol fait plus que confirmer son grand talent qui mérite de signer beaucoup d’albums.

Les 3 Fruits, Dargaud, 16,45 €