Road Therapy, viva España

Une balade, un voyage banal si ce n’est que les participants sont tous patients dans un hôpital psychiatrique avec des troubles plus ou moins prononcés. Et au dernier moment le chauffeur change. Un inconnu qui semble être un peu perturbé, préoccupé mais qui joue le jeu. Road Therapy prend le lecteur en marche et l’emmène là où la logique peut ne plus avoir de sens. Encore que. On monte dans le minibus avec Stéphane Louis au scénario et Lionel Marty au dessin. Il sera à Istres à AÉROBD. On se souvient de l’émouvant L’Amour est une haine comme les autres, dernier album co-signé par les deux auteurs chez Grand Angle. Un départ vers ce qui pourrait bien être une folie. Douce.

Road TherapyChâteau Eriadoc dans le Sud de la France, un hôpital psychiatrique. Deux infirmiers mariés, Hélène et Jean-Paul rassemblent leurs patients pour le voyage annuel. Monsieur Cèbe qui répète nuit tout le temps, Mademoiselle Élise qui est atteinte du syndrome de Tourette gros mots en permanence, Léa qui a envie de vomir, Léon qui a des migraines et les yeux qui brûlent, Karl colosse calme, Mademoiselle Pomme la discrète. Du lourd dans l’ensemble mais les deux accompagnateurs maîtrisent leur sujet. Sauf que le chauffeur n’est pas là. Arrive Igor, inconnu au bataillon qui démarre en trombe. Le chauffeur habituel Pascal est malade. Petits soucis de route, vomissements intempestifs, et coups de fils fréquents d’Igor. Acceptation de la maladie, Igor et Jean-Paul s’interrogent. Pique-nique et châteaux cathares. Igor craque et avoue que sa femme veut le quitter. Hôtel et crises des patients. Igor veut aider mais se fait remballer. Pas compétent. Une idée folle jaillit : si on allait en Espagne ?

Une intrigue à plusieurs niveaux, celui des malades, celui d’Igor et qui est-il vraiment ? Que cherche-t-il ? A quel moment la thérapie sera partagée par le groupe ? Ou pas. Olé ! Dérapage salvateur et émotions garanties. Une histoire humaine même si elle est un peu gentillette. Mais ça fait du bien car on a tous autour de nous un de ces patients fort patients ou impatients qui bien souvent détiennent des vérités que l’on occulte. Une découverte cet album, séduisant, perspicace et bourré d’espoir souriant.

Road Therapy, Grand Angle, 16,90 €