Les Nombrils T6, un joyeux été trop mortel

Les NombrilsLes filles sont de retour, celle des Nombrils qui vont cette fois baigner dans une ambiance digne d’un thriller. Pour cet Été trop mortel, Delaf et Dubuc ont embarqué leurs trois héroïnes pour une aventure qui mélange avec bonheur humour et action. A noter que cet album édité par Dupuis se place dès sa sortie en tête des ventes. Les Nombrils sont en effet devenus une série au succès qui ne se dément pas. Les auteurs québécois des Nombrils avaient fait une pause à Montpellier il y a quelque temps.

Karine qui a changé de look est devenue l’égérie du groupe rock d’Albin, un garçon qui a un passé mouvementé et pourrait être l’auteur d’un incendie criminel. En parallèle il se débarrasserait bien des copines « bimbos » de Karine, Jenny et Vicky. Karine fait un break avec son fiancé Dan qui l’a trompé avec Mélanie qui a tenté de se suicider. Mais est-ce vraiment un suicide ? Vicky et Jenny continuent leurs embrouilles. Vicky va se retrouver dans un camp de vacances pas triste.

Maryse Dubuc et Delaf
Maryse Dubuc et Delaf lors de leur passage à Montpellier. JLT ®

Sur une trame policière, Delaf et Dubuc ont construit un album qui est aussi un répertoire d’histoires courtes qui s’enchaînent. Le tout avec de l’humour, beaucoup, mais un ton parfois mélo un peu prononcé. Il y aura un rebondissement, des surprises, de l’amitié entre ces trois filles qu’on ne peut qu’aimer mais qui sont avant tout faites pour apporter aux lecteurs leur joie de vivre et leurs (petits) soucis.

Les Nombrils, Tome 6, Un été trop mortel, Dupuis, 10,60 €