Reckless T2, snuff movie

La suite de Reckless, L’Envoyé du diable, dont on avait apprécié la noirceur par Ed Brubaker et Sean Phillips qu’on ne présente plus. Reckless c’est une histoire d’un type qui a eu une jeunesse tordue, agent infiltré du FBI dans une bande d’extrémistes à la bombe facile, le Vietnam et qui retrouve des personnes disparues. Ou présumées telles. Une sorte de régulateur qui fait un peu sa loi et cette fois cherche la demi-sœur de sa copine d’origine vietnamienne dans le milieu du cinéma. On est à Hollywood et tout n’est pas rose dans cité des anges, même plus que glauque.

L'Envoyé du diable

Il commence par un bon père de famille qui s’est fait la malle et vit sous un autre nom avec son nouveau petit monde. Reckless est un méticuleux dans ses années 80 mais dans une autre affaire cela tourne mal avec une meute de skinheads. Il a voulu aider Linh Tran, une Vietnamienne arrivée aux USA pendant la guerre et qui travaille dans une bibliothèque. Il l’avait rencontrée en cherchant le paternel disparu et ils sont devenus amants. Reckless est un fan de cinéma et avec Linh il regarde un film où la jeune femme reconnait sa demi-sœur qui a disparu, Maggie fille de son père adoptif officier US qui a épousé sa mère au Vietnam. Maggie protégeait la petite Linh enfant et elle s’est évaporée alors qu’elle faisait des castings à Hollywood. La piste est mince et Reckless a peu d’indices. Il ne sait pas non plus dans quel guêpier tordu et nauséabond il se fourre en voulant retrouver Maggie.

Reckless

La montée en puissance est parfaitement maîtrisée, le cadre très années 80 avec ses turpitudes horribles. On n’en dit pas plus pour cette descente aux enfers avec un Reckless qui ne va pas éviter les coups et les rendre. Une enquête digne des meilleurs polars classiques avec rebondissements, aides diverses et truands sans pitié. Le dessin est toujours sublime, très expressif. Les ambiances sont parfaites, et l’histoire bien charpentée avec surprise du chef. Nerveux, bien balancé et prenant.

Reckless, Tome 2, L’envoyé du diable, Delcourt Comics, 16,50 €

Reckless

3.2/5 - (5 votes)