Le Scorpion T12, impair, passe et …

Toujours pas content le Scorpion depuis qu’il s’est découvert un passé, une famille, et non des moindres. On y est attaché à ce bretteur généreux qui va tenter de découvrir quel est le trésor caché des Trebaldi. Enrico Marini et Stephen Desberg lui ont concocté un final ambigu et ouvert sur une suite possible après cinq ans de pause. Pour l’heure, dans ce nouvel épisode, il est même amoureux, père possible pas vraiment attentionné et bien décidé à faire la lumière sur tous les mystères qui l’entourent. Desberg sait bien jouer ses coups sur un échiquier dont il détient la maîtrise. Il surprend et étonne avec un Scorpion toujours aussi attachant. Une série qui a su, au fil des albums, garder qualités graphiques et scénaristiques. Et aura un avenir mais avec un autre dessinateur italien.

Le Scorpion

Qui héritera de la fortune des Trebaldi et de quoi est-elle constituée ? Nelio, déjà quand il était jeune, voulait le savoir mais seul son père sera à même de lui dire. Aujourd’hui, le Scorpion est lui aussi sur les traces du secret que cache les Trebaldi depuis des siècles. Le Scorpion et Nelio sont frères et ils ont peut-être une chance de découvrir la vérité si ils agissent de concert. Pour l’heure le Scorpion chevauche avec un jeune garçon, Charles-Henri, qui serait son fils et avec son vieil ami le Hussard. Ils échappent de peu à une embuscade mortelle grâce à une aide inattendue. Dans une auberge, un autre piège leur est tendu et Charles-Henri enlevé. On ne lui rendra que contre le secret des Trebaldi.

Le Mauvais augure

Action, duels, traitrises, lâchetés, et pertinence d’un secret bien réel sur fond de prédictions historiques animales, le Scorpion trace une route qui recèle ornières et chausse-trappes mortelles. La vérité se dévoile enfin, dramatique. Le Scorpion est un personnage dont on pouvait, et on peut encore tout attendre, le pire comme le meilleur, un héros finalement assez shakespearien. Marini devrait voir un autre dessinateur lui succéder pour de nouvelles aventures.

Le Scorpion, Tome 12, Le Mauvais augure, Dargaud, 14 €

Le Mauvais augure