Le Premier Dumas, libre et républicain

Dans la famille Dumas on demande le père. Le fils Alexandre on connait. Mais le Premier Dumas mérite qu’on s’y arrête. Esclave noir il finira général. Le Maréchal d’Empire Brune sera le parrain de son fils. Mais Bonaparte pas son copain. Salva Rubio, l’excellent scénariste, rend un hommage à ce Dumas oublié, peu connu. Son complice Rubén del Rincón est aux couleurs et au dessin de ce destin hors-normes. On leur doit le très bon Max les années 20 sans suite. Dumas sera le premier général afro-antillais. Alexandre fils n’avait que quatre ans quand il est mort mais en parlera dans ses ouvrages.

Le dragon noir

1806 Alexandre Dumas meurt sous les yeux d’Alexandre junior. Le père Alex Dumas était esclave à Port-au-Prince sans nouvelle de son concepteur. Thomas Alexandre son vrai prénom, a un papa soldat enfin presque. Il apprend à son fils le maniement des armes, lui raconte ses combats mais c’est un chasseur d’esclaves en fuite. Il reste par contre noble et blanc. Il disparaît à nouveau et sa famille est vendue comme esclaves. Alex est embarqué sur un navire qui arrive au Havre. Thomas Alexandre Dumas retrouve son père qui a tout manigancé. Alex devient le fils du riche compte de la Pailleterie. A Paris il fait des études poussées pour devenir officier. Duel et il est pris sous l’aile du chevalier de Sain-George noir aussi. Des fêtes et des femmes mais racisme ambiant et ennemi mortel. Dumas découvre la réalité de l’esclavage en France et le sort des siens. Il s’engage dans l’armée au plus bas de l’échelle.

Le Premier Dumas

La suite c’est l’Histoire de France et ses batailles. Il est dans les dragons, un nom qui vient de leur arme, un tromblon très puissant. A pied ou à cheval le dragon Dumas va se faire une réputation car il est une force de la nature. La Révolution de 89, un mariage, une manifestation réprimée par les armes, la suite sera tout autant grandiose dans le prochain tome. Un héros ce Dumas dit Alex et un honnête homme, un soldat de terrain, de première ligne qui ira au bout de son idéal, on le verra.

Le Premier Dumas, Tome 1, Le dragon noir, Glénat, 15,95 €

4.3/5 - (3 votes)