Le Ciel pour conquête, deux femmes et un destin

Difficilement classable le très bel album de Yudori, coréenne dont c’est le premier opus en France, venue du webtoon. Le Ciel pour conquête ne renie pas ses origines influencées par le manga, ni le côté historique dans une Hollande faux-cul du XVIe siècle ou encore la découverte de ce que pourrait offrir l’espace en progrès technique. S’y ajoute une amitié impossible et le poids mortel d’un système qui écrase les femmes esclaves des hommes. Le tout dessiné d’une main de maître qui emprunte aussi parfois aux peintres hollandais de l’époque. Un thriller en prime car personnages et décors, ambiances violentes donnent envie au fil des pages de toujours en savoir plus. Yudori sera au festival BD de Saint-Malo chez Delcourt les 8 et 9 octobre 2022.

Le Ciel pour conquête

Amélie rest une jeune femme catholique bien pensante. La terre, la mer lui avaient été volés par les hommes. Il lui restait le ciel qu’elle comptait bien ne pas leur laisser. Marié à un marchand bellâtre Maître Hans, flanquée de deux domestique, la jeune et idiote Yolente et Eva sa nourrice qui la protège, Amélie survit à sa tâche tout en disséquant des ailes de poulet pour mieux comprendre comme on peut voler. Hans adopte un chat, Cadet, et demande à sa femme de se comporter en digne épouse d’un bon Hollandais. Tout en lui refusant l’accès à sa bibliothèque où elle voulait mettre l’aile volante qu’elle a construite. Un brin coincée toute de même Amélie, dévote et sectaire. Hans part en voyage très loin, Amélie respire mais ne s’attend pas à ce qu’il ramène une jeune et belle chinoise à la maison.

Après avoir posé les bases du contexte, c’est à partir de là que commence vraiment Le Ciel pour conquête. Rivales puis complices, amies et associées pour découvrir le secret des cieux, trompées mais capables de vengeance, les deux femmes cherchent mais y arriveront-elles la liberté ? Tous les détails comptent dans cette saga très forte, envoûtante qui n’a pas vraiment de failles. Spiritualité, philosophie, choc des cultures, technique de la montgolfière en Hollande, Portugal ou Angleterre avant la France, défense de la femme, la somme de tout ces éléments fait de ces 336 pages un récit théâtral, dramatique, tragique et remarquable dont, on le redit, le dessin est plus que séduisant.

Le Ciel pour conquête, Delcourt, 22,50 €

Le Ciel pour conquête

3.4/5 - (5 votes)