Charlebois et l’Osstidgang, l’adolescence inventée de Robert Charlebois

Une balade québécoise signée par Ami Vaillancourt, le scénariste de Kissinger et nous (un coup de cœur de ligneclaire.info). On y retrouve adolescent le chanteur Robert Charlebois pour des aventures imaginaires mais empreintes d’humour et finalement tout à fait plausibles. Charlebois va, à cette occasion, rencontrer ses futurs et vrais compagnons de route, un trio composé de deux filles et d’un garçon, Mouffe, Louise Forestier et Yvon Deschamps.

Premiers émois, premiers combats pour aider les Indiens que le gouvernement veut expulser, premiers paradis artificiels, des parents sympas mais un peu dépassé, Charlebois va vivre une aventure à la hauteur des espoirs de ses 16 ans. Un peu de difficultés parfois à « entendre » des expressions typiquement québécoises mais, au total, l’album qui a un petit côté Guerre des Boutons est un bonheur de fraîcheur. Un joli dessin de Bruno Rouyère pour ce nouvel album de la collection Les Histoires Fabulées, des uchronies de personnages célèbres ou pas.

Charlebois et l’osstidgang, Glénat, 13,90 €