La Bible selon le Chat, Dieu et Geluck ont heureusement réponse à tout

La Bible selon le Chat Un dimanche en plus, le jour du Seigneur pour publier l’iconoclaste chronique sur La Bible selon le chat signé par un futur excommunié, Philippe Geluck. Il fallait oser le choix du dimanche et celui de revisiter la Bible. Plus rien de sacré de nos jours, mon bon monsieur. Enfin il nous sera beaucoup pardonné. Espérons le.

Donc Philippe Geluck a demandé au Chat de lui donner sa version de la Bible. Il prenait un risque. Car le Chat et Dieu ne font plus qu’un et ne sont pas à un dérapage près. A se demander si finalement le Chat n’est pas vraiment Dieu. Deux jolis livrets, du premier jour à la création de l’homme, le Chat s’en donne à cœur joie. Marié à la Mort il va vivre une scène de ménage qui n’augure rien de bon. Dieu aime son mouton que lui flingue la Mort. Et crac, vive la résurrection. Pas donné à tout le monde et le mouton excite le sens créatif de Dieu. Un gai luron bourré d’humour ce Dieu.

Dédicace de Geluck
Et un dessin original de Phlippe Geluck qui rappellera des souvenirs du temps (lointain) où une certaine Ségolène était candidate à la présidence et avait pour époux un certain Hollande

Il y aura l’homme et la femme, la tarte aux pommes, l’arche de Noé. Geluck n’y va pas de main morte. Rigolo, non ? A croire qu’il a vu la Vierge. C’est peut-être pour la suite. Le Chat se laisse pousser la barbe quand il n’est pas content. Mais le lecteur, lui, il ne se rase pas à la lecture désopilante, décalée et toujours aussi drôle d’un Geluck inspiré par la parole divine.

Cette Bible a du chien (non ?), de la densité. Une histoire longue dans une belle livrée, Geluck a, encore une fois, été touché par la grâce divine.

La Bible selon le chat, Casterman, 14,95 €