Les Cinq sans maîtres, la loi de la jungle parisienne

Une version animale de Seuls. Où sont passé les humains dans un Paris désert ? Il ne reste plus, semble-t-il, que les quadrupèdes dans les rues et les appartements de la capitale. Une poignée d’entre-eux va tenter de s’en sortir comme ils peuvent car il y a aussi les animaux sauvages en liberté. Christophe Cazenove et KarinKa ont écrit scénario de cette aventure mouvementée et Jytéry signé le dessin. La loi de la jungle a rejoint les avenues parisiennes à moins que les Cinq sans maîtres réussissent à trouver où ils sont partis. 

Les Cinq sans maîtres Elle veut ses croquettes la minette. Le sanglier qui déboule en zone urbaine fuit les chasseurs. Quant au petit bouledogue enfermé dehors, c’est un pigeon qui le met au parfum. Les humains ont fait la malle. Et comme il faut bien se nourrir, on va retrouver les instincts primitifs. Chats et chiens sont agressifs. La minette n’y croit pas, ni le bouledogue miniature. Seul le pigeon est réaliste. Va falloir se débrouiller sans les bipèdes. C’est comme le sanglier qui a une meute aux fesses et se réfugie chez les trois rescapés. Et surprise, une vache à mamelles pleines fait son entrée poursuivie par un furet avide de lait frais. Faut aller faire des courses. Sanglier, chatte et mini chien fouillent les poubelles puis s’aventurent dans un super marché. Mais ils ne sont pas les seuls et ça va craindre pour leur santé.

Il va s’en passer des chose dans ce Paris redevenue une jungle digne des premiers siècles. Les animaux domestiques ont perdu l’habitude de la lutte pour la survie. Faut être solidaire et avoir de la jugeote. A y être autant retrouver les maîtres et aller se balader à la campagne. Une belle galerie d’animaux plus tordus les uns que les autres, une comédie en fait très humaine, à la La Fontaine , avec ses méchants, ses abrutis et le vulgum pecus qui fait ce qu’il peut. Un tome 1 qui démarre en trombe avec bien des dangers potentiels à venir. Un dessin et une histoire sympa mais des animaux qui ont en priorité un ventre à remplir. Avec humour.

Les Cinq sans maîtres, Bamboo, 10, 95 €

Les Cinq sans maîtres

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*