Airborne 44 T6, la fin de la route

La fin d’une belle saga qui bouleversait un peu le genre, assez proche de Il faut sauver le soldat Ryan ou de la série Call of duty. Airborne 44 sous le crayon de Philippe Jarbinet raconte toute la guerre, depuis le débarquement, de deux amis affectés à la 101e Airborne. On est dans les Ardennes et une amie des deux hommes, pilote dans l’Air Force, a été abattue non loin d’eux.

Airborne 44Tom et Seb veulent à tout prix retrouver Tessa qui se cache chez des paysans belges près de Bastogne. Les Américains ont repris l’initiative et stoppé la dernière offensive allemande. Mais le frère de Seb se bat dans l’armée allemande non loin de là sous les ordres d’un officier SS qui capture Tessa. Tom et Seb décident de jouer cavalier seul pour la sauver.

Si l’histoire se laisse lire et si l’on s’attache aux personnages de Jarbinet, c’est surtout son dessin qui accroche l’œil. Un réalisme à la Hermann, pointu, vivant et très fidèle pour cette reconstitution de la célèbre bataille des Ardennes. Seb, Tom, Tessa et Leder vont pouvoir retrouver la paix et leur Amérique de cow-boy. Airborne 44 restera incontournable aussi bien pour les amateurs de BD historique que de bonne série bien argumentée et soutenue par un beau dessin.

Airborne 44, Tome 6, L’Hiver aux armes, Casterman, 13,95 €