Jeremiah T34, histoire d’eau

JeremiahUn duo que l’on retrouve avec plaisir, sur la route sans fin d’aventures que Hermann mène avec brio. Cette fois il est question d’eau dans un monde dévasté bien connu. Dans Jungle City, Jeremiah et Kurdy (désolé Hermann pour la faute de frappe j’aurais dû réagir 🙀 ) vont s’attirer des ennuis en se mêlant une fois encore de ce qui ne les regarde pas. On ne se refait pas, heureusement.

Difficile pour deux motards zonards de trouver un hôtel cinq étoiles à Jungle City. Jeremiah et Kurdy aimeraient faire une pause mais Kurdy n’est pas très diplomate. En prime l’eau se fait rare dans le patelin depuis qu’un certain Nesstler a pris les commandes de toutes les sources. Son rêve ? Reconstruire la ville en expulsant ceux qui le gênent et bâtir des tours gigantesques. Deux clans s’affrontent. Jeremiah et Kurdy dont les motos ont disparu vont être contraints et forcés de donner un coup de main aux gentils de l’histoire. Un très méchant pistolero Markus va défier Jeremiah.

Jungle City

Beaucoup de désespoir dans ces destins que croisent Jeremiah. Des petites victoires mais on sait par avance que la partie n’est jamais gagnée. Kurdy et Jeremiah sont deux justiciers solitaires. Hermann noircit le tableau avec soin et intelligence. Très efficace et un dessin dont on ne dira jamais assez la force et la qualité.

Jeremiah, Tome 34, Jungle City, Dupuis, 12 €