The Kong Crew, New York à l’heure du King

Un coup de cœur, découverte, sur un scénario auquel il fallait avoir eu l’idée de penser. Et si le Kong, l’énorme singe ramené à New York, avait réussi à survivre, à battre les avions, l’armée américaine en 1933 ? Et si depuis il régnait sur Manhattan transformée en jungle où, en plus, de curieuses bestioles proliféreraient ? On est en 1947. C’est tout le sujet de The Kong Crew mis en scène, raconté, illustré par Eric Hérenguel, une aventure hors du commun en trois albums et un héros beau gosse, pilote de choc. Un tout autre monde et dessin que celui de Ulysse 1781. A noter que cette nouvelle édition de Kong Crew est en couleur contrairement à la prépublication. Un rappel d’un des titres d’Hérenguel, Lune d’Argent sur Providence qu’on avait beaucoup aimé.

The Kong Crew

Un Catalina survole Manhattan. A son bord un journaliste aventurier et un scientifique ont pénétré en zone interdite dans des quartiers dévastés envahis par la nature. Le centre de New York est interdit. Kong oblige. Dans la banlieue, Virgil et son chien Spit rejoignent la base aérienne où il est affecté. Une manifestation en faveur des animaux s’y déroule. L’escadrille, la Kong Crew responsable de la ville, a pour mission de localiser les deux intrus en zone interdite. Mais interdiction de toute agression contre les animaux qui peuplent Manhattan. Le colonel qui commande la base a une nouvelle secrétaire, sa propre fille Betty à qui il a refusé de devenir pilote. Le journaliste et l’anthropologue ont une énorme surprise dans Manhattan dévastée.

Manhattan Jungle

Bien ficelé tout ça, un brin délirant mais dans la lignée des comics, décontractés, avec des héros sympas et délurés. Les ambiances sont très réussies dont un Manhattan en ruine impressionnant. Des avions pour lesquels Hérenguel a demandé conseil à Jarbinet, du Mustang, des scènes de poursuite très fortes dans les avenues, et puis la bête, le Kong évidemment. Mais à découvrir bien sûr ainsi que plein de trouvailles et détails savoureux qui relance l’action en permanence. La Kong Crew a du pain sur la planche. Un vrai plaisir cet album qui se termine par un splendide cahier d’illustrations grand format.

The Kong Crew, Tome 1, Manhattan Jungle, Ankama, 15,90 €