Sacré Haddock déjà 80 ans mille sabords et toujours aussi jeune

Il a 80 ans, déjà, et pour un octogénaire se porte bien. Il fallait évidemment lui souhaiter un bon anniversaire au capitaine, lui qui nous enchante depuis tant d’années et sans lequel Tintin ne serait pas vraiment Tintin. Ce qui est à porter au crédit du génie créatif d’Hergé.

Tintin

Cela dit le capitaine Haddock a sa potion magique encore qu’il n’en abuse plus, c’est vrai, contrairement à ses débuts sur un certain cargo le Karaboujan où il apparait dans un piteux état pour la première fois dans l’œuvre d’Hergé. C’est le 2 janvier 1941 dans Le Soir Jeunesse. Sa première rencontre avec Tintin a lieu peu après le 9 janvier 1941 bien sûr dans l’album Le Crabe aux pinces d’or sorti en fin d’année 1941. Ce qui va permettre de souhaiter tout au long de l’année un bon anniversaire à ce cher capitaine. En 1996, Haddock a été désigné comme le personnage principal préféré de la série par les internautes, avec 37,5 % des suffrages devant Milou et Tintin. Et voici dans l’ordre chronologique les couvertures des albums où il apparait.

Cependant, comme le précise le Podcast Journal en 2017 dans un très bon article, il faut attendre le dernier tome de la série, Tintin et les Picaros, paru en 1976, pour découvrir le prénom du personnage créé par Hergé. Le capitaine se prénomme Archibald. De 1941 à 1976, jamais Tintin et Haddock ne se sont quittés, de la Lune aux sables du désert, de Moulinsart aux neiges du Tibet ou au radeau de Coke en Stock. Il n’est pas pour autant toujours présent en couverture. Haddock retraité de la marine marchande est un joyeux rentier devenu châtelain qui fume la pipe, on le sait. Quant à savoir vraiment d’où il vient peu importe. L’essentiel est qu’il soit là et bien là avec son catalogue irrésistible de jurons dont Albert Agout a fait un bel et savoureux album chez Casterman.