Gotlib, un abécédaire très argumenté

Une belle façon de commencer l’année. Thierry Groensteen s’est penché sur un cas, et non des moindres. Marcel Gotlib a, à sa façon, révolutionné la BD. Que ce soit par son dessin, ses histoires, ses idées, ses créations de journaux, il a fait partie de ces quelques happy few qui vont dynamiter le 9e art. Mais en souplesse, sourire gourmand aux lèvres. Groensteen a décliné un abécédaire sur le sujet, vaste, qu’est Marcel Gotlib. Il a eu la mauvaise idée d’arriver au bout d’une vie bien remplie le 4 décembre 2016. Que sait-on vraiment de Goltlib ? Beaucoup et peu à la fois bien qu’ayant écrit ses mémoires. Un homme pétri d’humour que l’on va reconnaitre et découvrir encore au fil des riches pages de cet ouvrage.

Gotlib, Un abécédaireCommençons par le A. Absurde est le premier mot car Gotlib maîtrise le genre. Prince Vaillant qu’Arthur envoie chercher du lait, Gai-Luron en fier paladin du genre, Gotlib exulte. Des histoires de types qui sont fous dans leurs têtes. On passe, au hasard, à C comme calembours. Là il fait fort Marcel. Il ne renie pas Francis Blanche. L’arthritique est aisé mais l’arrêt difficile. Il faut aussi se méfier du candide raton. Et de continuer Groensteen, avec ferveur, passion et un joli boulot de recherche, de mise en forme. G comme Goscinny, des rapports plus qu’amicaux et La Rubrique à Brac. Même si Goscinny n’avait pas vraiment apprécié L’Écho des Savanes. Walt Goscinny présente Pilote World. P comme Pervers pépère, impossible d’y échapper au farceur jovial. Un dernier pour la route, le R comme religion. Là aussi il dégaine Gotlib car pendant la guerre il n’est pas passé loin d’un voyage sans retour.

Gotlib
Un souvenir, la carte de vœux Dargaud 2014 signée Gotlib

Si il a inspiré bien des ouvrages, Gotlib n’a jamais vraiment été au cœur d’un livre critique. Avec ses 69 articles (wharf !, il aurait aimé), Thierry Groensteen a décortiqué Marcel, passé en revue l’homme et ses créations., ses personnages. Il faut se plonger à sa suite, ce qui est un vrai travail de lecture, de compréhension, de mots choisis. Un passage en revue, et par le menu, de toutes les facettes d’un créateur génial. Quel travail. Un seul regret, quelques illustrations de plus auraient été les bienvenues.

Gotlib, Un abécédaire, Les Impressions Nouvelles, 22 €