Les Rats sentent le gaz

Gaz à tous les étages Les rats sont de retour. Et toujours aussi combatifs, agressifs et bêtement drôles. Ptiluc en a remis une couche bien sentie avec Gaz à tous les étages. Les Rats doivent-ils continuer à se battre, à se déchirer, attaquer les mulots, les mettre à leurs bottes ? Sauf que se battre ça fait des cadavres, dans les deux camps. Politiquement incorrect. La guerre doit être propre avec des morts que chez les ennemis. Un petit air souvent entendu de nos jours avec une hypocrisie redoutable. Alors comment faire ?

Objecteur de conscience, empêcheurs de tuer en rond, les Rats ne savent pas que leurs ennemis, les Campagnolos ont mis en place des moyens modernes de communications et souterrains en prime. Vivent les fourmis mais attention aux araignées gourmandes. Blitzkrieg des rats car quand les réseaux tombent en panne plus moyen d’avertir les troupes campagnolos. Vers de terre exterminateurs et aux sucs abrasifs, et enfin les gaz, mortels, qui mettront un terme provisoire au contrat de guerre passé par les deux dictateurs, celui à mèche et le bouffi à la pizza. Ptiluc a ce don du dialogue et de la situation au petit goût surréaliste. Ces rats, mais cela souvent été dit, sont tellement humains qu’on est un peu étourdi par se retrouver en face d’un tel miroir.

Pirat’s, Tome 1, Gaz à tous les étages, Fluide Glacial, 10,80 €