Cerveau, esprit critique, décomplexés, tous pour un ?

Un cerveau on a tous un, mais comme il disait Chevalet, comment ça marche ? Et ce n’est pas fini car la BD fait dans l’introspectif de plus en plus. On reviendra d’ailleurs bientôt sur quelques titres où médecine, maladies, patients sont les héros de belles pages émouvantes et nécessaires car tout n’est pas que bonheur dans la vie. Depuis un an on le sait mieux. Donc le cerveau, Mister Cerveau c’est un album, mais aussi le très cérébral Esprit Critique, faire des choix judicieux mais objectifs, c’en est un autre. Et pour couronner le tout il y a un troisième larron qu’on rattache au peloton, Vivons décomplexés, ce qui s’impose au final. L’album le plus costaud du lot et à lire absolument par les temps qui courent. Donc trois titres qui ont en commun les neurones et notre façon de voir plus ou moins directement, sainement les choses. Et c’est parti.

Mister Cerveau de Jean-Yves Duhoo est une enquête dans un monde méconnu, qui reste très largement à découvrir. Et c’est un neurologue qui l’avoue en préface. Ensuite le cerveau il nous parle, nous raconte sa vie ce gros ganglion mou. Une découverte qui fait le poids d’un poulet. Cogito ergo sum pour ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, a fait sept ans de Latin. Une balade cervicale comme dans le film Le Voyage Fantastique. Direction les neurones, la base. On passe aux cellules gliales moins connues. On se promène dans Paris pour trouver ceux qui travaillent sur le cerveau, la vision, l’IRM qui permet d’y voir plus clair (dans le cerveau). On va aussi parler de ses problèmes comme l’AVC, de ses transmissions. Finalement on n’en saut pas grand-chose du cerveau et ce bouquin est un petit bijou de clarté cérébrale. La promenade est passionnante et mérite le détour.

Mister cerveau, Casterman, 16 €

L’Esprit Critique, c’est aussi le cerveau qui se met en marche, plus ou moins bien car pas toujours objectif ni bienveillant. Isabelle Bauthian est au scénario, Gally au dessin et couleur. Une druidesse et ses photos de fées, ça va la tête ? Sauf que la tête est ronde a fait prendre Galilée pour un fada. Alors comment on fait pour les fées ? L’esprit critique tout. Mais il faut ne pas tout baser sur de simples perceptions. Une corrélation n’est pas une simple relation de cause à effet. Attention, stop. C’est la où ce bouquin trouve toute sa raison d’être avec ses exemples à la fois vrais, décortiqués, expliqués avec humour. Des idées préconçues peuvent faire conclure des choses. La science n’est pas venue toute seule dans les cerveaux humains qui se contentaient de gérer ce qu’ils savaient déjà. Un ouvrage qui en dit beaucoup, remet les pendules à l’heure et surtout montre comment ne pas tomber dans des pièges dangereux.

L’Esprit critique, Delcourt, 16,50 €

Vivons décomplexés que diable. Germain Huby en fait la démonstration. Tout part une fois encore de notre petite tête et de son contenu à fort potentiel. On parle beaucoup pour dire n’importe quoi, sans oublier ce sacré politiquement correct mortellement réducteur. On commence en fait par ça, par les pseudo tendances édictées par des gourous jobards. Les repas en famille avec déballage et règlements de comptes, toutes les vérités sont-elles bonnes à dire. Et oui, on ne se décomplexe pas d’un coup. Mais Huby fait dans le très fort et c’est authentiquement dur ses démonstrations. Des gags si l’on peut dire en une page, si proche de la réalité qu’on en frémit. Sacrée virus, lui aussi il a montré que la connerie est vraiment humaine. Pour les politiques, on le savait mais c’est un choix de société arriviste. L’hypocondriaque qui joue au médecin, un summum. Racisme, sexisme, voyeurisme, télé-réalité avec des Marseillais, des Chtis à Dubaï où sur une île paumée où on joue à Rahan en bouffant des scarabées. S’il n’en reste qu’un. Effrayant en fait si on veut être honnête ce bouquin, car vrai d’un bout à l’autre, le pire étant peut-être à venir.

Vivons décomplexés, Delcourt Pataques, 12,50 €