Les Grands peintres, Géricault pour un naufrage et Renoir pour une muse

C’est une collection qui marque des points à chaque nouvelle parution. Les Grands peintres offrent à tous un enrichissement artistique et culturel tout en divertissant. La BD fait ainsi preuve de générosité et d’intelligence. C’est au tour de Géricault et de son radeau de la Méduse flanqué d’Auguste Renoir coincé entre deux histoires d’amour d’entrer dans la collection de Glénat. Histoire de l’art et romance font cause commune. Deux albums à savourer et à découvrir, page à page, comme la galerie romantique d’un grand musée. Chaque album se conclue par un très complet cahier sur l’histoire du peintre concerné.

GéricaultGéricault joue sa carrière sur un naufrage, celui de La Méduse qui va défrayer la chronique. On est en 1819. Fini l’Empire, place au retour des rois en France. La Méduse aurait pu couler dans l’indifférence générale, commandée par un incapable en faveur à la cour. Sauf qu’il y a eu des survivants à l’abominable carnage qui s’est déroulé après le naufrage à bord d’un radeau surchargé. Les survivants se sont déchirés au sens propre du terme. Le gouvernement ne tient pas que Géricault investi par son sujet jette l’opprobre indirectement sur le roi. Une jeune anglaise va accepter de servir d’espion afin de discréditer Géricault qui accumule les cadavres pour mieux restituer l’ambiance sur le radeau. On sait que son tableau est une pièce incontournable de ce peintre fou de chevaux et mort très jeune. Frank Giroud raconte avec fougue son histoire dessinée par Gilles Mezzomo.

Les Grands peintres, Géricault, Glénat, 14,50 €

 RenoirPour Auguste Renoir qui a été rapidement connu, c’est plus des histoires de cœur et de modèles, d’enfants naturels et de charmants déjeuners sur l’herbe dont il est question. Autour de lui Erik Satie et surtout Durand-Ruel, propriétaire de la galerie qui fera sa gloire. Satie annonce qu’il va se marier avec Suzanne Valadon alias Marie-Cléméntine Valade que Renoir a bien connu et pour cause. Renoir se rappelle sa jeunesse, son ami Cézanne et sa rencontre avec Aline, qui sera sa femme, et son modèle La Valade qu’elle jalousera. Renoir aime avec son pinceau mais entretien une relation forte avec Valade. Claude Monet est de leurs amis et Valade rêve de devenir peintre, ce qui arrivera sous le nom de Valadon que l’on peut voir entre autres exposée au musée de Montmartre. Dodo et Ben Radis ont décliné cette digression amoureuse autour de Renoir d’un trait appuyé et dans les tons de l’artiste.

Les Grands peintres, Renoir, Glénat, 14,50 €