La Bataille T2, d’Essling à Wagram, Napoléon à la conquête de l’Europe

Les grandes batailles de l’Empire, Patrick Rambaud a signé un roman qui lui avait valu de nombreux prix. Adaptée en BD, La Bataille en est à son tome 2, une fresque documentée, précise et épique que Rambaud et Richaud ont co-signée au scénario sur un dessin de Iván Gil riche et qui a du souffle emportant le lecteur parmi la violence des combats.

La Bataille La cavalerie, les dragons chargent à Essling en 1809 près de Vienne. La France ne peuvent évacuer le lieu. Les Autrichiens  résistent. Napoléon et Berthier décident de la vie de leurs troupes jetées dans un cauchemar de fer et de feu. Pas question à l’époque de faire dans la dentelle. Les hommes meurent par milliers. Héros de la fresque un colonel, Lejeune, et le dragon Fayolle sont de tous les coups durs pendant qu’un complot se trame contre Napoléon.

Chronique heure par heure de la vie et de la mort des soldats de l’Empire, des ambulances chirurgicales aux charges de cavalerie, aux corps à corps de l’infanterie, La Bataille est aussi une sorte de reportage en direct, authentique et sans rien cacher de la violence, sur ces noms qui passeront à la postérité, de Wagram à Lannes, d’Essling à Masséna. Un tome reste à paraître.

La Bataille, Tome 2, Dupuis, 15,50 €

La Bataille