Le Suaire T3, passion sauvage

La trilogie se termine. Pour le tome 3 du Suaire, on a une nouvelle Lucia, cette fois cinéaste et passionnée par le passé de cet objet mythique. Le suaire de Turin est-il de l’époque du Christ ou un objet inventé au Moyen Age ? Éternelle question que des études scientifiques ou pas, confirment, infirment. Reste que pour des chrétiens convaincus, voire extrémistes, le suaire ne peut s’expliquer car œuvre divine, sacrée. Le trio qui signe la trilogie Eric Liberge au dessin, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur au scénario part dans des voies à la fois ésotériques et décalées. On s’étonne par moment du propos qui emprunte aussi à Pasolini. Voire à Scorcese. Un sentiment confus de complexité se dégage de la lecture.

Le Suaire

Lucy Berheim est une cinéaste qui veut tourner un film aux USA sur le suaire. Le père de Brok lui montre comment il aurait été fait. Pendant une balade en forêt sous la neige elle rencontre une bonne sœur qui reconstitue la fabrication du suaire au Moyen Âge. Rêve ou réalité confuse, Lucy part à Turin et retrouve son professeur, Crowley, qui lui propose une visite privée du lieu où est conservé le suaire. Il la viole. Elle doit retrouver l’acteur qui incarnera le Christ dans son film. Henry Nalpas joue dans une pièce d’Antonin Artaud, la Vraie histoire du Christ. Coup de foudre. Mais Crowley est devenu un leader américain de l’extrême droite religieuse ultra-violente.

Le Suaire

Le film, présenté au Texas va bien sûr défrayer la chronique. A découvrir quelles en seront les conséquences. On comprend bien sûr que c’est le racisme, la foi à l’américaine, puritaine et violente qui sont, entre autres, mais à juste titre les cibles. Quel jeu et quelle volonté pour l’acteur qui s’identifie au Christ ? La scène de la mise en croix laisse perplexe. La foi aveugle contre la vérité. Le dessin est toujours d’aussi belle qualité. Les trois Lucy, Lucia on traversé les siècles.

Le Suaire, Tome 3, Corpus Christi, 2019, Futuropolis, 17 €

Corpus Christi, 2019