Agata T2, Berlion au top d’un polar sentimental

Il y a un an, Olivier Berlion nous avait parlé du tome 2 d’Agata qui avait été reporté pour cause de virus. Les années 30, la pègre new-yorkaise, Lucky Luciano un des patrons de la maffia tombe amoureux d’une jeune immigrante polonaise qu’il a fait enlever par erreur. Il va vouloir en faire une reine, sa reine mais la belle a du caractère et une belle voix. Le tome 2, Broadway, vient donc enfin de sortir. Berlion trace un portrait plus vrai que nature de Big Apple sous influence des gangs qui se font une guerre sanglante. Comment Luciano va-t-il s’en sortir, mener ses affaires en essayant de se faire aimer d’Agata ? De l’excellent Berlion, dessin et scénario compris. On retrouvera Olivier Berlion à Sainte-Enimie en Lozère début juillet pour le festival dont il signe l’affiche cette année.

Agata

Agata a été enlevée par hasard avec un jeune garçon polonais dont Luciano fait chanter le père. Il ne peut la relâcher et la confie à ses hommes de main dont un la frappe et tente de la violer. A New-York la nouvelle administration avec La Guardia, le procureur Dewey veulent faire le ménage par le vide. Avec le FBI on part en chasse contre les truands. A Varsovie la famille d’Agata dont son père veut comprendre pourquoi elle est partie. Ils savent qu’elle s’est faite avorter mais c’est plus compliqué. Luciano n’a pas accepté qu’on agresse Agata et un de ses hommes le paye cher. Il, décide de la faire garder par Andy dans un appartement de luxe. Les gangs noirs de Harlem avec Stéphanie Saint-Clair, Dutch Schultz Malone qui veut la peau des ritals, tout peut exploser mais Luciano souhaite la paix entre truands. James l’ami boxeur d’Agata va aussi tout faire pour la retrouver mais il a eu un contrat sur sa tête.

Du bien ficelé dans lequel on se laisse embarquer à la suite d’un Luciano tueur sans pitié et aussi amoureux transi de la belle Agata qui le traite avec mépris et n’a pas peur de lui. C’est dans cette confrontation atypique, violente que se révèle tout le talent de Berlion sans oublier sa parfaite narration des conflits sanglants qui l’entoure. Un très bon polar dont on va attendre suite avec impatience car cette fresque dramatique et historique fait le poids.

Agata, Tome 2, Broadway, Glénat, 15,50 €

Broadway